• Le blog
  • Insolite
0 J'aime
Epingler

Seymour +, un lieu qui questionne

Seymour +, un lieu qui questionne
© Camille Malissen

Contrairement à bon nombre de capitales, Paris est une ville où l’on vit beaucoup les uns sur les autres (en tout bien tout honneur). Alors que se passe-t-il quand on s’y retrouve seul, dans un espace de réflexion conçu pour se recentrer, s’isoler, bref : pour être face à soi-même ? C’est le concept de Seymour +, lieu créé fin 2014 par Melissa Unger dans le cadre de Seymour Projects, qui vise à nous faire ouvrir une fenêtre sur nous-même à travers cinq environnements thématiques.

 

 

 

 

Nous voilà donc boulevard de Magenta, tout près de la remuante rue de Lancry et à deux pas des remous du canal Saint-Martin. Façade sobre, immeuble de beau standing, et à l’intérieur une déco design impeccable, à l’épure aveuglante. Une sorte de mélange entre un salon de massage luxueux et une galerie d’art où il n’y aurait que vous à contempler. Ca tombe bien, on ne vous demande que ça : vous dessiner, écrire pour vous ou pour les autres, vous asseoir pour penser, passer du temps dans une pièce. Une simplicité de dispositif aussi troublante que jouissive. Troublante parce qu’au final, on ne comprend pas bien pourquoi on doit payer pour ça, pourquoi « on » (nous, les autres, le monde) en est arrivé là. Jouissive car très vite, nous voilà plongés dans la profondeur de notre être, dans des abîmes de réflexion dénués d’artifices. Par exemple lorsqu’on se retrouve face à un miroir dans une sorte de photomaton, papier et crayon en main, avec pour seule consigne de se décrire à travers des mots, dessins ou symboles. 

© Camille Malissen

 

Seymour + aurait aussi bien pu s’appeler Seymour -, ce qui aurait été moins vendeur mais sans doute plus en accord avec ce less is more ambiant. Voilà un lieu qui au final pose plus de questions qu’il n’en résout – et c’est très bien comme ça. A commencer par : « Est-ce que j’ai aimé y passer du temps ? » Bien sûr, l’expérience est différente pour chacun, et à chaque fois. Reste que s’essayer à ce type d’introspection donne envie d’y regoûter, dans ce contexte ou un autre. Une simple « mise en contexte » qui fait tout le sel de cette expérience, où l’on trouve sans arrêt des ressources en soi, simplement en prenant le temps d’y puiser. 

Seymour +, 41 boulevard de Magenta, 10e. Du mardi au vendredi de 8h à 11h et de 17h à 20h, samedi et dimanche de 10h à 18h. Entre 5 et 7 € par visite.

© Camille Malissen

© Camille Malissen

 

© Camille Malissen

 

 

 

 

 

 

Commentaires

0 comments