Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Snoop Dogg lance un wikipédia de la weed
Actualités / Insolite

Snoop Dogg lance un wikipédia de la weed

Snoop Dogg
DR

Fin juillet, la police suédoise nous avait quand même bien fait marrer en arrêtant Snoop Dogg, de passage pour un concert, parce qu’elle le… « soupçonnait de consommer des stupéfiants ». Etant donné que le rappeur s’affiche ouvertement, depuis environ vingt ans, avec d’énormes spliffs à la main, on ne pouvait que sourire des pincettes prises par la Suède pour justifier sa volonté de faire uriner Calvin Cordozar Broadus Jr. dans un bocal. Ce qui, de toute façon, n’aura pas servi à grand-chose – hormis, peut-être, à pousser encore davantage Snoop à partager activement sa passion du cannabis.

Car après avoir publié ‘Rolling Words’ en 2012 (le premier livre à fumer) et récemment investi dans la société Eaze – sorte de « Uber de la weed » mettant en relation consommateurs, producteurs et livreurs d’herbe (dans les Etats autorisant la consommation de cannabis, of course) –, Snoop Dogg vient d’annoncer le lancement du site meeryjane.com, avec l’ambition d’en faire un wikipédia de la beuh, mêlant conseils de botanique, typologie des bienfaits cannabiques et recettes de space-cuisine. Miley Cyrus et Seth Rogen auraient d’ailleurs déjà promis de participer au site, qui devrait être disponible le mois prochain.

Un projet fumeux ? Pas si sûr, sachant que le rappeur, déjà plein aux as, n’a pas manqué de rappeler les statistiques selon lesquelles l’économie de la weed, aux Etats-Unis, représenterait d’ici 2019 environ 11 milliards de dollars annuels. Voilà qui laisse songeur, surtout quand on voit que l’Europe se démène avec une dette aussi colossale qu’absurde et que la France reste l’un des pays où la prohibition est à la fois la plus sévère et la moins efficace. A cet égard, rappelons que, selon une récente étude du think tank Terra Nova (ancré au centre-gauche, donc pas non plus un repaire de gros hippies), « la légalisation de la production, de la vente et de l'usage dans le cadre d'un monopole public du cannabis » pourrait rapporter environ 1,8 milliard d’euros par an à l’Etat français. De là à proposer Snoop Dogg comme remplaçant de Marisol Touraine…

Lire aussi notre top 18 des films de stoners

Advertising
Advertising