Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Sorties post-Bac : 5 bars où faire la fête comme il se doit
TDTF
© Céline Quintin

Sorties post-Bac : 5 bars où faire la fête comme il se doit

Advertising

Après l’effort, le réconfort. On le sait, Bac en vue, ces derniers mois, vous vous êtes gentiment écarté de toute tentation et avez fait des quatre murs de votre chambre votre unique demeure. Le nez dans les bouquins, les doigts endoloris après avoir noirci une centaine de pages, la concentration boostée à son maximum, vos folles nuits parisiennes n’étaient plus qu’un lointain souvenir. C’est donc avec plaisir que nous annonçons votre châtiment levé. Pour récompenser vos efforts, on vous file cinq adresses où, à coup sûr, vos vieilles habitudes délibérément enfouies ne tarderont pas à refaire surface.  

 

L'Embuscade © JS

 

Amis Bacheliers, faites escale à l’Embuscade

Où ? 31 rue de Crussol, 11e
Quand ? Du lundi au samedi de 8h à 2h
Combien ? Couscous gratuit les mercredi et vendredi soir, 5 € la pinte

Bonhommie et convivialité, voilà ce qu’abritent les murs de l’Embuscade, un véritable petit troquet de quartier comme on n’en fait plus. Au comptoir les barmans souriants vous laissent le temps de découvrir la carte tranquillement où des prix imbattables se font du coude à coude : 5 € la pinte toute la soirée, 5 € le chichon de canard, 7 € la petite planche de fromage. Courez-y vite : le mercredi et le vendredi soir, c’est couscous gratuit !

Exit Chez Jeannette, encanaillez-vous au Mauri7

Où ? 46 rue du Faubourg Saint-Denis, 10e
Quand ? Du lundi au samedi de 8h à 2h
Combien ? 5 € la vodka tonic toute la nuit

Souvent opposé à son rival d’en face, le très branchouille Chez Jeannette, le bar Mauri7 en est la parfaite antithèse : quand le premier ne désemplit pas et compte une clientèle guindée dans un cadre précieux, le second respire la chaleur humaine. Les prix sont abordables, les serveurs toujours disponibles et serviables (ce qui n’est pas si courant à Paris), le coin idéal en somme pour finir une soirée arrosée à la bonne franquette. Le Bac en poche, ça vous fera une bonne raison d'y boire des verres (et pour ceux qui le passeront l’année prochaine, n’hésitez pas à prendre de l’avance !)

 

L'Attirail © ZT

 

L’Attirail vous attire dans ses entrailles

Où ? 9 rue au Maire, 3e
Quand ? Du lundi au dimanche de 10h à 2h
Combien ? 3,50 € la pinte, 2,50 € le verre de vin

Une terrasse ensoleillée en début de soirée, des tables rouges défoncées, des photos d’identité, des vieilles cartes d’étudiant et des cartes Orange collées aux murs, des affiches de concert de Dick Rivers et « Le documenteur fait peur » au plafond, des toilettes taguées « Police partout justice nulle part ». Et pourtant, non, nous ne sommes pas dans le fin fond du 19e. Non, nous ne sommes pas dans un bar à la sortie d’un lycée des années 1980. Non, nous ne sommes pas dans 'Le Péril jeune'. Ici, c’est le haut Marais, on est en 2016 et tellement heureux que ce genre de bastions résistent toujours et encore à l’envahisseur.

Baguette fraîche, planches mixtes, pintes savoureuses : tiercé gagnant pour un apéro réussi

Où ? 43 rue Cavendish, 19e
Quand ? Du lundi au dimanche de 17h à 2h
Combien ? 6,50 € la pinte, 13 € les planches mixtes

Quand un point PMU se transforme en nouveau spot pour siroter des bières, on s'en réjouit : eh oui, nous nous sentons plus concerné par le houblon que par les paris hippiques. Son petit nom ? Le TDTF. Dans le 19e, à deux pas du métro Laumière. On fonce dans ce récent bar convivial pour déguster des planches mixtes savoureuses, un comté bien affiné ou encore du chorizo qui pique comme il faut. Le tout accompagné d'une baguette fraîche pour se faire un apéro au top. Pendant que notre pote sirote sa Brooklyn Lager.

© EP Time Out Paris

 

Au Général Beuret, garde à vous !

Où ? 9 place du Général Beuret, 15e
Quand ? Du lundi au dimanche de 8h à 2h30
Combien ? 5 € la pinte, 12 € le burger au cheddar coulant 

Niché dans le 15e arrondissement à l’angle d’une très jolie place, ce bar de quartier fièrement appelé Au Général Beuret (en hommage à Georges Beuret, général de brigade au XIXe siècle) brille de mille feux. La faute à un zinc rutilant cerclé de néons rouges et jaunes, un impressionnant comptoir. Pendant l’happy-hour, le combo bières-frites s’offre pour à peine 5,50 €. Oui, il est temps de dire adieu à votre taux de cholestérol stable. 

Share the story
À la une
    Advertising