Actualités / Vivre en Ville

Soyez BCBG, pressing à domicile pour Parisiens pressés

Soyez BCBG pressing à domicile Paris

En foot, il faut toujours faire le pressing à domicile. Dans la vie, c'est bien aussi. C'est en tout cas l'idée qui a germé dans la tête de Thomas Arnaudo et ses associés, jeunes cadres dans la finance et l'audit ayant pour certains quitté leur boulot afin de se consacrer à leur start-up. Obligés de porter un costume tous les jours dans leur ancien job, ils ont rapidement constaté les soucis posés par cette contrainte : « On a vu que c'était difficile de trouver des bons pressings pour nos costumes, explique Thomas. Les pressings qu'on allait voir collaient l'étiquette à la chemise en la repassant, ou alors ils ajoutaient de l'amidon pour qu'elle soit droite et rigide, mais ensuite quand on bouge, on laisse des plis qui ne partent pas. Sans compter que la chemise s'abîme. » Il paraît qu'on n'est jamais mieux servi que par soi-même, alors les trois amis fondent bientôt Soyez BCBG, une référence à l'élégance française autant qu'une volonté de rendre un service pratique aux Parisiens, en les mettant en contact avec des professionnels du pressing.

A Time Out Paris, on ne porte pas de costume au boulot (un mythe s'effondre), mais on décide de tester quand même le site en ligne. Simple, design et efficace, il vous permet de choisir les vêtements que vous souhaitez mettre dans votre panier : chemise (4 €), costume (16 €), veste bi-matière (17 €), robe (10 €), et pourquoi pas une bouteille de Chinon Les Bruyères 2011 à 21 € ? « On a voulu étendre le service à des produits gastronomiques, nous précise Thomas, à commencer par le vin. A l'avenir, on espère livrer de la charcuterie, de l'épicerie fine et mille autres produits issus de partenariats divers. » Pour l'instant, on se contente d'une chemise, un costume et un manteau. Il faut ajouter au total 6 € de frais de grooming, c'est-à-dire la collecte et la livraison des vêtements par le groom, qui ne s'appelle pas Spirou mais Édouard. Contrairement à votre plombier ou votre livreur de meubles qui vous demande en toute simplicité si vous êtes chez vous demain entre 9h et midi, le planning propose des tranches horaires courtes, très tôt dans la matinée ou en début de soirée. Le groom, parfois l'un des fondateurs de Soyez BCBG, vous envoie un sms pour vous prévenir en amont de son arrivée imminente, et sa ponctualité n'est jamais mise en défaut. Sur le pas de votre porte, il enfourne vos sapes dans un grand sac et repart illico vers d'autres particuliers aux chemises froissées.

Il faut 48 heures pour récupérer ses vêtements bichonnés, et pour cause : « Ici, tout est repassé à la main, décrypte encore Thomas Arnaudo, et on vérifie qu'il ne reste pas de taches ou de traces sur chaque vêtement, c'est pour ça que le délai est un peu plus long. Nous avons testé la qualité de plus de 50 pressings pour en sélectionner 5 à l'arrivée, peut-être davantage demain. » Thomas le sait, ses clients sont exigeants. Pas question de rogner sur la qualité du service, même si les prix doivent rester compétitifs. Un équilibre délicat, mais qui semble bien fonctionner pour l'instant. Quand on lui demande qui fait appel aux services du groom Édouard, le jeune entrepreneur nous répond : « Tout le monde ! Nous avons des gens qui vont bosser en costume, évidemment, des personnalités qui doivent être bien habillées tout le temps, mais qui n'ont pas le temps d'aller au pressing. Beaucoup de femmes, aussi. Elles ont souvent trop de linge à transporter et sont ravies que nous le faisions à leur place. Certaines possèdent des manteaux Maje ou Sandro avec des pièces en cuir compliquées à laver soi-même. Notre service de retouche leur plaît beaucoup également. » Nous jetons alors un coup d'œil à notre linge tout frais émoulu du panier. Il sent bon et n'a jamais été aussi bien repassé. Combien déjà, les frais de groom ?

 

 

 

Advertising
Advertising

Commentaires

1 comments