Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Un bus pour rire contre le racisme place de la République
Actualités / Vivre en Ville

Un bus pour rire contre le racisme place de la République

le téléphone arabe remem'beur

Pour honorer la journée de lutte contre les discriminations raciales qui se déroule tous les 21 mars, l’association Remem'beur investit dès aujourd’hui la capitale, et ce jusqu’à mercredi. Rencontrer les citadins pour leur donner la parole, voici l’ambition du collectif. Mais comment faire exactement ? A travers son dispositif itinérant appelé « le Téléphone Arabe » qui s’installe pendant trois jours sur la place de la République. La programmation de ce bus aménagé ? Une projection de six courts métrages animés sur les discriminations mais aussi un studio qui enregistre les expressions populaires des habitants des quartiers. Et enfin, une exposition pour observer vingt-six affiches décalées qui déconstruisent les clichés sur les populations issues de l’immigration.

Ce bus apparaît alors comme une habile manière d’aborder, ensemble, un sujet sensible et sans cesse d’actualité. Encouragé par les violences du terrorisme et les pensées réductrices qui pullulent, le racisme peine à disparaître ; face à ça, Remem’beur mène un combat quotidien et « chatouille là où ça fait mal ». En utilisant l’humour comme vecteur de messages, l’association met intelligemment en exergue la bêtise des idées reçues et souligne les richesses de patrimoines culturels parfois méconnus. A contrario d'un téléphone arabe classique, les informations qui circulent place de la République sont en fait pleines de vérités et tentent de faire taire les idées reçues. Un bus à suivre de près, qui se déplacera dans diverses villes pour encourager la création et le dialogue, considérés comme « des armes d’expression massive contre les replis et déchéances identitaires de tout horizon ».

Quoi ? • Le Téléphone Arabe : la Tournée des discriminations !

Quand ? • Du 21 au 23 mars 2016.

Où ? • Place de la République.

Advertising
Advertising

Commentaires

0 comments