Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche

Un couple d’Américains fait don de 600 œuvres au musée d’Orsay

Par Anna Maréchal
Publicité

Samedi 22 octobre, un couple de Texans s’est vu remettre la Légion d’honneur par le président François Hollande. Marlene et Spencer Hays, âgés de 80 ans et collectionneurs d’art, se sont engagés à faire don de 350 millions d’euros d’œuvres d’art au musée d’Orsay. Il s’agit de la plus grande donation faite à une institution française depuis 1945. Voici donc trois choses à savoir sur ce legs exceptionnel :

Ce n’est pas la première fois que le couple Hays s'expose à Orsay.

En 2013, le musée de la rive gauche avait accueilli une exposition temporaire présentant la collection du couple texan. Celle-ci s’intégrait déjà parfaitement dans le catalogue d’Orsay, puisqu’on pouvait y voir des peintures de Vuillard, Bonnard, Modigliani ou encore Caillebotte.
Cette année, c’est une donation de 187 œuvres (estimée à 173 millions d’euros) qui a été signée samedi dernier, mais le couple s’est également engagé à léguer son entière collection à sa mort. Actuellement estimée à 350 millions d’euros, la collection continue de s’enrichir, Marlene et Spencer Hays s’étant offert dernièrement un Matisse et un Modigliani à leurs anniversaires.

La nuque de Misia, Edouard Vuillard
© DR / Musée d'Orsay

Un modèle de self-made man à l’américaine

On peut lire un peu partout depuis ce week-end la belle histoire de ce couple marié depuis soixante ans. Spencer et Marlene Hays ont grandi dans une ville du Texas où il n’était question ni d’art, ni de Paris. Vendeur de livres en porte-à-porte dans sa jeunesse, Spencer Hays a fait fortune dans les affaires et, sous les conseils de sa femme Marlene, s’est lancé dans l’achat de peintures du XIXe et XXe siècles.

La symphonie pastorale, Pierre Bonnard
© DR / Musée d'Orsay

Pourquoi faire un don à la France plutôt qu'aux Etats-Unis ?

L’Etat français est attaché à un principe d’inaliénabilité des œuvres d’art, tandis que les musées américains sont autorisés à les revendre. En tant qu’amateurs d’art, le couple Hays fait donc preuve non seulement de générosité mais aussi de prudence en ne laissant pas la collection de leur vie s’arracher sur les marchés de l’art.
De plus, leur collection s’inscrit parfaitement dans le paysage artistique du musée d’Orsay : le couple Hays, tout comme le directeur du musée d’Orsay Guy Cogeval, porte un grand intérêt au mouvement nabi (courant post-impressionniste regroupant plusieurs peintres français de la seconde moitié du XIXe siècle). Le fameux cinquième étage du musée d’Orsay est d’ailleurs dédié aux peintres impressionnistes. La collection Hays aura même droit à un espace dédié dans le musée, en lieu et place de l’actuelle bibliothèque de 900 m2.

À la une

    Publicité