Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Une appli pour trouver une terrasse au soleil en toute circonstance (ou presque)

Une appli pour trouver une terrasse au soleil en toute circonstance (ou presque)

Advertising

Un classique : vous avez marché des kilomètres pour boire un verre sur votre terrasse préférée, sauf que... elle est à l'ombre. Vous n'aviez pas calculé qu'un 18 mai à 17h53, la position du soleil fait passer ses rayons derrière cet immeuble de quatre étages. Grâce à l'appli Sunny Chairs, on peut se demander si ce contretemps n'est pas de l'histoire ancienne. Avec plus de 5 000 terrasses recensées dans 20 villes en France et à l'étranger, l'application lancée en juin 2014 compte vous renseigner heure par heure, minute par minute, sur la disponibilité d'une terrasse ensoleillée autour de vous. A combien de mètres vous êtes situé de la terrasse, combien de places sont disponibles, quelles sont les heures d'ensoleillement, autant d'infos utiles que Sunny Chairs vous donne. 

Ca, c'est la théorie. Dans la pratique, quelques gros défauts de conception viennent entacher la belle idée. Tout d'abord, il manque un paquet de chouettes terrasses parisiennes dans la base de données. Faites le test près de chez vous et constatez par vous-même que celles que vous préférez ne sont pas toujours indiquées. Bien entendu, c'est sans doute une question de temps et le site propose un service pour que bars et restaurants puissent ajouter eux-mêmes leur établissement, un modèle participatif qui n'a d'intérêt que si l'appli cartonne. 

Autre lacune : les photos. Là encore, les photographies des terrasses font souvent défaut, remplacées à chaque fois par le même cliché de parasols sur une plage (sic). Comme un malheur n'arrive jamais seul, le moteur de recherche plante assez régulièrement. Tout n'est pas à jeter : la possibilité de choisir une catégorie – bistrot, snack, bar, restaurant, bar de quartier, rooftop – permet au visiteur d'aiguiser sa recherche. Pour l'instant, Sunny Chairs reste donc une application à utiliser avec modération, et surtout à combiner avec votre propre science de l'astronomie et des terrasses parisiennes.

Share the story
À la une
    Advertising