Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche

Une nouvelle auberge de jeunesse à Belleville

Par
Hannah Benayoun
Publicité

Avec l'envahissement des Airbnb, vous en aviez presque oublié nos bonnes vieilles auberges de jeunesse. C'est un tort. Ces « hostels » qui font de nos voyages de jeunesse des souvenirs inoubliables ont encore la cote aujourd'hui. Hélas, Paris n'est pas la ville la mieux dotée en la matière... pour le moment. Louis Kerveillant, Matthieu Bégué et Damien Börjesson ont décidé de changer un peu la donne. Ces trois potes n'en sont pas à leur coup d'essai quand il s'agit de faire bouger la capitale. Après avoir ouvert le premier Escape Game parisien et un restaurant dédié au homard, ils s'attaquent désormais au marché des auberges de jeunesse en créant Les Piaules. Situé boulevard de Belleville, à deux pas du gigantesque concurrent anglo-saxon Generator, le lieu devrait abriter 162 lits d'ici le mois de septembre.

Pour l'équipe, c'est un soulagement de voir l'idée se concrétiser après des années de préparation. « On a beaucoup voyagé à Berlin, en Islande, à Barcelone, ensemble ou séparément, pour analyser ce qui se faisait de mieux en Europe », explique Louis. « Selon notre propre étude de marché, Paris compte à peine plus de 7 000 lits quand Londres, Amsterdam ou encore Barcelone en possèdent près de 20 000. » Depuis sept ans, des étrangers se sont pourtant intéressés à Paris pour y créer leurs auberges. Les Britanniques des St Christopher's Inn ont ainsi jeté leur dévolu sur La Villette pour installer un de leurs complexes qui fonctionne toujours très bien et la multinationale Generator vient d'ajouter 920 lits place du colonel Fabien.

De gauche à droite : Louis, Damien et Matthieu en pleine séance de travail.

Alors, peut-on toujours dire que Paris ne sait pas accueillir les étudiants fauchés et les routards ? Ce n'est pas l'avis de Louis Kerveillant : « Paris a longtemps créé des lieux d'hébergement, associatifs notamment, mais l'immobilier reste très cher ». Entreprendre dans la Ville Lumière, ce n'est pas donné à tout le monde et les trois amis le savent bien : « Nous avons mis quatre ans à élaborer notre projet, parce que nous avons eu beaucoup de contraintes administratives. Réhabiliter un immeuble de bureaux en auberge exige beaucoup d'efforts. » Huit millions d'euros, c'est le prix des efforts. Mais ça n'empêche pas les fondateurs des Piaules de voir grand : « Nous souhaitons installer une ambiance de détente au sein de l'auberge : au rez-de-chaussée, il y aura un coin lounge, et une petite salle de jeux avec des photomatons et des flippers, pour que les voyageurs puissent s'amuser, se sentir bien chez nous. Un rooftop sera aussi ouvert au public. Pour l'instant, nous en sommes au stade des finitions, notamment en ce qui concerne le bar, qui fera 13 mètres de long ! »

A travers cette auberge construite par de vrais Parisiens, les fondateurs ont surtout voulu mettre en avant la qualité des produits locaux : « Nous ferons appel à des charcutiers, fromagers et boulangers du quartier de Belleville. Pour le bar, des micro-brasseurs parisiens ainsi que des producteurs de vin français figureront sur notre carte. Faire découvrir la France par la gastronomie est évidemment incontournable ici à Paris, mais nous souhaitons mettre en avant notre quartier. A notre grande surprise, nous avons déjà reçu beaucoup de candidatures spontanées pour travailler à nos côtés. » Il faut dire que le projet a de quoi séduire, surtout avec la fabrication d'un toit aménagé pour recevoir plusieurs chambres doubles et une terrasse avec vue imprenable sur les toits de Paris et ses plus beaux monuments. Le privilège des hauteurs de Belleville.

Photos : © Emmanuel Chirache

Une future chambre sur le rooftop, avec coin salle de bain.

Quoi ?  Les Piaules - Auberge de jeunesse.

Où ? 59 boulevard de Belleville, Paris 11e.

Quand ? Ouverture officielle courant septembre 2015.

Combien ? 30 € la nuit en moyenne avec un petit déjeuner basique inclus dans le prix. Possibilité de consommer au bar même si non-résident.

À la une

    Publicité