• Actualités
  • Cinéma

Vaiana, une héroïne Disney pas comme les autres pour une aventure rafraîchissante

Vaiana, une héroïne Disney pas comme les autres pour une aventure rafraîchissante

Un voyage initiatique qui prouve que Disney a encore beaucoup de choses nous raconter.

Après avoir commencé l’année avec le très réussi ‘Zootopie’, la firme de Mickey a décidé de la conclure en nous embarquant dans un univers encore plus dépaysant. Le bien nommé ‘Vaiana, la légende du bout du monde’ cherche ainsi à nous plonger dans la mythologie polynésienne pour une épopée passionnante aux confins de l’océan. L’histoire, c’est celle de Vaiana, une jeune fille qui rêve d’exploration tout en étant constamment rappelée à ses devoirs de futur chef du village. Lancée dans un périple pour retrouver le demi-dieu arrogant Maui afin de sauver son île, cette courageuse héroïne entame une quête d’identité au sous-texte écologique discret mais percutant.

De beaux effets mais un peu trop de chansons

Si cette aventure épique met du temps à démarrer, elle trouve son rythme une fois que Vaiana met les voiles et commence à découvrir, en même temps que le spectateur, le reste du monde. Difficile alors de résister à l’univers visuel et sonore que nous offrent les artistes du studio d’animation Disney. Même si le commencement du film peut paraître un peu trop chantant, l’ambiance musicale séduit et constitue une ode au voyage enivrante. Ajouter à cela des environnements somptueux et des trouvailles ingénieuses et vous obtenez un long métrage conçu pour conquérir le cœur des petits et des grands.

Vaiana

 

La galerie de personnages, grâce à tous les détails qui les composent, parvient à ne pas sentir le réchauffé. De L’océan changeant et espiègle, protagoniste à part entière, à Maui et ses tatouages animés en passant par un coq parmi les plus stupides du cinéma (saluons d’ailleurs la performance en V.O. du formidable Alan Tudyk dans la peau de ce gallinacé retardé), toutes les figures du film apportent quelque chose à l’intrigue, mais surtout permettent à son héroïne d’évoluer tout en la mettant en valeur.

Un bon coup de pied aux stéréotypes

Car c’est bien Vaiana, avec les questionnements qui l’accompagnent, qui donne tout son charme à cette aventure. La jeune fille a beau posséder le statut de « princesse », elle s’en émancipe complètement au cours de l’histoire. Son développement personnel intéressant, couplé à l’absence totale d’enjeux amoureux, lui donne l’occasion de s’accomplir en tant qu’héroïne véritablement inspirante, tout en donnant un bon coup de pied aux stéréotypes tenaces de l’industrie cinématographique américaine.

Mais le long métrage va plus loin avec ses nombreux personnages féminins forts : l’océan, la grand-mère et même la déesse Te Fiti au cœur de l’histoire. A côté d’un Pixar qui peine à convaincre et se renouveler, les studios d’animations Disney continuent de nous surprendre et nous donnent une très forte envie de voir la suite de leur travail. Car s’il y a bien une chose que l’on peut reprocher à ‘Vaiana’, c’est que l’on aimerait en voir toujours plus.

Vaiana, la légende du bout du monde : bande-annonce

 

 

>>>> 'Vaiana, la légende du bout du monde' de John Musker et Ron Clements. Actuellement en salles.

Voir aussi notre dossier : les meilleurs films du moment

 

Advertising
Advertising

Commentaires

1 comments
Alizée tastemaker

Pour une fois la femme a une place centrale dans l’organisation de son peuple, car Vaiana est désignée pour prendre la tête de son village. Ça fait du bien de voir ça dans un Disney ! Les images sont sublimes, d’ailleurs les paysages font rêver. Tout l’imaginaire autour du voyage et de la navigation souffle un vent de fraîcheur.