Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche

Fondation Cartier pour l'art contemporain

  • Musées
  • Montparnasse
  • Recommandé
  1. DR
    DR
  2. Vue de l'exposition 'Mémoires vives', 2014 / Photo : © TB / Time Out
    Vue de l'exposition 'Mémoires vives', 2014 / Photo : © TB / Time Out
  3. Vue de l'exposition 'Mémoires vives', 2014 / Photo : © TB / Time Out
    Vue de l'exposition 'Mémoires vives', 2014 / Photo : © TB / Time Out
  4. © Olivia Rutherford / Time Out
    © Olivia Rutherford / Time OutFondation Cartier pour l'Art Contemporain
  5. Vue de l'exposition 'Mémoires vives', 2014 / Photo : © TB / Time Out
    Vue de l'exposition 'Mémoires vives', 2014 / Photo : © TB / Time Out
  6. 'Mémoires Vives #2', 2014 / Photo : © Luc Boegly
    'Mémoires Vives #2', 2014 / Photo : © Luc Boegly
Publicité

Time Out dit

Après avoir résidé près de Versailles pendant dix ans, la Fondation Cartier déménage à Paris en 1994. Le grand mécène d’art contemporain élit domicile boulevard Raspail, dans un bâtiment signé Jean Nouvel : un immense cube de verre, de miroirs et de métal, érigé sur commande du bijoutier. Bien avant la création du Palais de Tokyo, de la Maison Rouge ou du MAC/VAL, le palais des glaces du joaillier, unique en son genre avec ses 1 200 m2 d’espace d’exposition, devient alors la Mecque de l’art contemporain à Paris.

Forte de sa visibilité au cœur de la capitale, la fondation fait fructuer dans le 14e arrondissement son ambition d’exposition, de collection et de production d'oeuvres d'art, initiée à Jouy-en-Josas. Marc Newson, Nobuyoshi Araki et Matthew Barney y font leurs premiers pas en France en 1995, suivis de Takashi Murakami et Huang Yong Ping. Au fil des expositions, les lieux se laissent, par la suite, tour à tour envahir par les guitares électriques du rock’n’roll et les bombes de graffiti. Les Deschiens défilent en polos à carreaux durant les soirées nomades (spectacles et performances nocturnes), tandis que les cinéastes David Lynch, Agnès Varda ou Takeshi Kitano emplissent le showroom modulable de leurs créations plastiques. De Raymond Depardon à Patti Smith ou de Moebius à Gary Hill, toutes les expressions trouvent un terrain d'entente dans ce lieu atypique, qui demeure à ce jour l’un des poumons de l’art contemporain en France.

Écrit par TB

Infos

Adresse
261 boulevard Raspail
14e
Paris
Transport
Métro : Raspail ou Denfert-Rochereau
Prix
De 7 à 10,50 euros. Gratuit pour les - de 13 ans, pour les - de 18 ans le mercredi (14h-18h)
Heures d'ouverture
Du mardi au dimanche de 11h à 20h, nocturne (22h) le mardi
Vous êtes propriétaire de ce commerce ?
Connectez-vous et revendiquez le commerce
Publicité
Vous aimerez aussi