Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Musée de l'Assistance publique

Musée de l'Assistance publique

Musées, Spécialisés Jussieu
Musée de l'Assistance publique

Time Out dit

Attention les amis ! Nous nous efforçons d'être précis, mais la situation particulière nous oblige à quelques ajustements. Alors vérifiez que les lieux soient bien ouverts avant de vous y rendre.

L’idée d’un musée dédié à l’histoire des hôpitaux parisiens germe à une époque de grand chamboulement : c’est le tournant du XXe siècle, le dynamitage général de l’ordre ancien, l’accélération vertigineuse de la modernisation… Tout bascule et, comme partout ailleurs, le progrès s’infiltre dans les blocs opératoires, défigure les hôpitaux et laïcise un corps médical qui semble perdre, avec les symboles et les moyens techniques d’antan, une part de son identité. Comme pour préserver un certain équilibre, ou du moins quelques traces de ce passé qui s’enfuit en claquant la porte de l’assistance publique, le musée est finalement créé en 1934. Coïncidence symbolique : Beaujon, le premier « hôpital-bloc », voit le jour quelques mois plus tard, signant le début d'une ère nouvelle.

Peintures, dessins, gravures, mobilier, manuscrits, instruments de médecine… Les collections auscultent l’histoire religieuse, sociale, professionnelle et médicale des hôpitaux parisiens, depuis les temps moyenâgeux – lorsqu’ils n’étaient pas beaucoup plus que des réceptacles pour bébés abandonnés – jusqu’à nos jours (ou presque). La reconstitution d’une salle de garde de La Charité, couverte de fresques datant de 1859 et signées Gustave Doré, Harpignies et Achard, prévaut sur ce témoignage édifiant des hostos d’antan.

Publié :

Infos

Adresse Hôtel de Miramion
47 quai de la Tournelle
5e
Paris

Transport Métro : Saint-Michel ou Cité
Prix De 3 à 6 euros. Gratuit pour les - de 13 ans et le personnel de l'AP-HP
Contact
Heures d'ouverture Du mardi au jeudi de 10h à 18h. Fermé en août
Vous êtes propriétaire de ce commerce ?
Vous aimerez aussi
    À la une