Bachar Mar-Khalifé

0 J'aime
Epingler
Bachar Mar-Khalifé
© JB MILLOT

On n'arrête plus Bachar Mar-Khalifé : ce chanteur et musicien franco-libanais vient de sortir 'Ya Balad', un disque somptueux qui confirme toutes les promesses de son album précédent, le très beau 'Who's Gonna Get The Ball From Behind' (2013). Dynamitant la musique orientale à l'aide du jazz, du contemporain, du classique ou même de la chanson française (on pense à la berceuse de Théodore Botrel "Dors mon gâs[E]"), Bachar Mar-Khalifé joue une musique tout autant cérébrale qu'émotionnelle. Un disque également en forme de prière pour son pays le Liban, qui a tant souffert et continue de souffrir.

Le titre 'Ya Balad' signifie ainsi « Ô pays » et le disque s'ouvre sur un poignant "Kyrie Eleison", parole empruntée à un célèbre chant chrétien qui se traduit par « seigneur, prends pitié ». Cette dimension liturgique et spirituelle transparaît à chaque instant dans 'Ya Balad', où le profane vient toujours alimenter le sacré. En arabe, le chant touche l'auditeur bien au-delà des mots, et le piano résonne ici avec des instruments comme le ney (une flûte perse), les percussions, le clavecin ou le mélodica, qui font tous des merveilles dans le final du virevoltant "Layla". Le concert de la Maroquinerie ne se rate, évidemment, sous aucun prétexte.

Par Emmanuel Chirache

Publié :

LiveReviews|0
1 person listening