Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Festival Fnac Live : jeudi 19 juillet

Festival Fnac Live : jeudi 19 juillet

Charlie Winston, 1995, François & The Atlas Mountains... demandez le programme !

Par Camille Griffoulières et Emmanuel Chirache
Advertising
Lescop
DR

Lescop

17h30. Lescop, également chanteur du groupe Asyl, refroidira l’ambiance du parvis de l’Hôtel de Ville avec ses textes poétiques et étranges et sa musique pop new-wave glaciale. Son titre phare "Forêt" dans lequel il se fait liquider par une fille à qui il a donné rendez-vous sous la lune, est à l’image de sa musique bizarre et inquiétante qu’il explore sur son premier maxi signé sur un label indé taillé pour lui, Pop Noire. Son premier album très attendu, sur lequel il a travaillé avec Darc et Daho, sortira à la rentrée. Il en dévoilera certainement quelques titres pendant le festival.

François & The Atlas Mountains
© Lola Pertsowsky

François & The Atlas Mountains

18h05. Premier groupe français à être signé sur le prestigieux label Domino, François & The Atlas Mountains côtoient donc désormais les Kills, les Arctic Monkeys ou Anna Calvi. Il faut dire que le François en question a vécu cinq ans à Bristol, ce qui explique sans doute les accents anglo-saxons de sa pop légère et planante, chantée indifféremment en français et en anglais. En 2011, l’album 'E Volo Love' les a vite propulsés sur le devant de la scène, résultat mérité suite à de longues années de travail et de patience.
Advertising
Disiz

Disiz

18h50. 2012 marque le grand retour de Disiz aka Disiz la Peste, qui dans les années 2000 a enflammé les ondes radio avec "J'pète les plombs" et son premier album 'Le Poisson rouge'. Un humour au vitriol, une vision intelligente de la génération banlieue et un flow honnête, Disiz a plus d'une rime sous sa casquette. Il s'exprime à l'occasion des émeutes en banlieue en 2005 et s'investit en politique en soutenant le Parti socialiste pendant les élections présidentielles de 2007, avant de produire un album concept rap-house avec le collectif Rouge à Lèvres. Trois ans plus tard, il sort un album solo 'Disiz The End', dans lequel il critique le gangsta rap bling. Il disparaît du PAF et des ondes pendant quelques années et troque sa casquette et ses Air Max pour s'investir dans d'autres projets artistiques. Etonnant par ses multiples facettes, Disiz a également publié son second roman cette année baptisé 'René'.
Il vient de sortir un maxi en mars, 'Lucide', qui marque son retour au rap français après un surprenant album rock 'Dans le ventre du crocodile' sorti sous le blaz Disiz Peter Punk. L'artiste prépare un nouvel opus 'Extra-Lucide' dont la sortie est prévue pour la fin de l'année et qui comprendra des featurings des meilleurs rappeurs de la scène française actuelle : Youssoupha, Orelsan et Oxmo Puccino. Attendez-vous à voir Disiz brûler les planches des grandes scènes parisiennes à la rentrée.
1995

1995

19h35. Originaire de Montrouge, 1995 est un collectif de six jeunes rappeurs. Il ravive une école typiquement française de l’art de la rime, qui prendrait source chez le MC Solaar des débuts, les Sages Poètes de la Rue puis plus tard chez la Mafia Trece ou le Saïan Supa Crew. Une écriture ludique et virtuose, équilibriste du verbe. Seuls, ils ont sorti leur premier EP 'La Source' et rempli les salles d’une tournée fleuve, sans promotion : Internet et le bouche à oreille leur ont suffi. Un enracinement définitif du rap français, version 2.0 !
Advertising
Irma
DR

Irma

20h30. Irma est l'une de ces nouvelles chanteuses qui posent leur jolie voix soul sur des mélodies folk jouées à la guitare, dans la même veine qu’Ayo, Asa ou Imany. Multi-instrumentiste, songwriteuse romantique, elle se fait remarquer en réunissant plus de 70 000 euros auprès d’internautes producteurs en 48 heures via le label communautaire My Major Company pour réaliser son premier disque ‘Letter to the Lord’ sorti en février 2011. Un véritable succès qui ne passe pas inaperçu et propulse son titre phare ‘I Know’ sur toutes les ondes radio. Inspirée par Ben Harper, Michael Jackson, Tracy Chapman et la soul des 70’s, cette mélomane compose des balades subtiles, souvent accompagnées de chœurs. A l’écoute de sa musique folk parfaitement anglo-saxonne, on imagine Irma américaine, mais cette jeune artiste est une Camerounaise née à Douala qui a fait ses études en France avant de se consacrer à sa musique. On regrettera peut-être le manque d’influences africaines dans son style qui ne réinvente pas le genre. En attendant de connaître ses nouvelles inspirations, Irma affiche un beau succès commercial et ses concerts se jouent à guichet fermé.
Charlie Winston : "Running Still"
© Andrew Gura

Charlie Winston

21h35. Le chanteur british Charlie Winston, frérot de Tom Baxter, installé à Paris depuis quelques années, explose les charts francophones en 2009 avec son premier album très remarqué : 'Hobo', à l'image de son puissant titre "Like A Hobo". Entre soul, funk et pop, il est porté par sa voix soul puissante et mélodieuse, des phrasés d'harmonica, des lignes de basse ravageuses et des percussions qui dynamitent ses titres. L'album est aussi remarqué grâce au clip de "In Your Hands", porté par les percussions et mettant en scène des gens qui cherchent du travail et se mettent à danser avec les administrateurs derrière leur bureau. Après une tournée internationale, il revient sur scène présenter son nouvel opus : 'Running Still' paru en novembre 2011, un peu moins bon que le précédent (peut-être plus commercial ?), mais qui compte les très bons titres "Hello Alone" et "Where Can I Buy Happiness ?". Programmés de nombreuses fois dans les salles parisiennes, il sera du 18 au 20 septembre au Casino de Paris.
Advertising