0 J'aime
Epingler

Festival Solidays : samedi 23 juin

De 16h à 4h30 du matin

Notre sélection de concerts à ne pas manquer samedi

Rover

Rover

La route sinueuse menant au succès est souvent jalonnée de hasards. Il en va ainsi pour Timothée, expulsé du Liban pour une histoire de visa, puis réfugié en Bretagne dans une maison remplie d’instruments. C’est là qu’il élabore son premier EP avant de se lancer dans la composition d’un album auto-intitulé, ‘Rover’. Soit un recueil pop aérien de douze titres, servis par une production intime et ample à la fois, dans lequel on se laisse guider par la voix tantôt suave tantôt sombre de Timothée. Loin des clichés du genre, Rover assume un héritage autant pop (Beach Boys) que glam (Bowie), voire cold-wave et prog ; des influences parfaitement assimilées qui font toute l’originalité de ses compositions aux couleurs variées, très détaillées (guitare acoustique, électrique, piano, orgue, synthé…). Vu le succès du concert à guichet fermé en mars à la Maroquinerie, l’ambiance devrait être au rendez-vous à Solidays le samedi 23 juin. Espérons simplement que la configuration en festival n’éclipsera pas les subtilités de sa musique.

Youssoupha

Youssoupha

Il fallait bien qu’un jour un rappeur vienne mettre une grosse claque au hip-hop français. Le « lyriciste bantou » Youssoupha l’a fait. Reléguant les clichés gangsta rap éculés (meuf- fric-grosses bagnoles) au rang de « récits de délinquants pseudo-racailleux », ce rappeur de trente piges qui a grandi au Congo-RDC puis en banlieue, a la verve aiguisée, un sens de la rime poussé et une analyse citoyenne de la société française, donnant un autre visage aux banlieues. Il balance des coups de gueules comme des frappes chirurgicales qui font du bien là où ça fait mal : racisme latent de la société française, indifférence médiatique face à la misère africaine, manque de place en crèche... Aucune critique n'est gratuite, Youssoupha sait argumenter finement, mettant les détracteurs des banlieues face à des questions embarrassantes. ‘Noir D****’, son troisième album solo sorti en janvier est déjà disque d’or. En plus d’être percutant et pertinent, Youssoupha met fin à l’ère des boîtes à rythmes stériles et de vocodeurs abusifs en composant une musique riche en samples funk, soul, musique indienne type Bollywood, r’n’b, distorsions à la Skrillex, et même rumba congolaise chantée par son père. Le concert du 7 mai affiche complet, mais Youssoupha sera au Zénith en novembre après une tournée dans les festivals de l’été (Solidays notamment). Et on se réjouit de savoir qu'un deuxième volet de 'Noir D****' est prévu prochainement.

Skip The Use

Skip The Use

Un nouvel album sorti en début d’année, un live au Bataclan plein à craquer : les Lillois de Skip The Use n’ont pas fini de faire parler d’eux. Emmené par le bondissant Mat Bastard, le groupe composé de Yann Stefani aux guitares, Jay Jimenez à la basse, Lio aux claviers et Manamax à la batterie entend bien réveiller la scène rock avec ses ritournelles branchées sur du 10 000 volts. Bêtes de scène, les trentenaires prennent le parti de faire bouger leur public, et ça marche : ils sont nommés dans la foulée aux Victoires de la musique dans la catégorie « révélation scène ». Sollicités par les médias, plébiscités par le public, Skip The Use squatte même les plateaux de Taratata et de Canal+ avec son tube "Ghost". Un son au carrefour entre punk, électro et disco et un bagou qui n’est pas sans rappeler les Bloc Party. Résultat ? Un succès toujours croissant et une nouvelle date en octobre pour le quintette, cette fois-ci attendu à l’Olympia. Et si vous ne voulez pas attendre jusque-là, ils seront à Solidays cette année. On leur souhaite le même accueil qu’en 2011.

Anthony & The Spasm Band

Anthony & The Spasm Band

Le poète et musicien Anthony Joseph, originaire de Trinité-et-Tobago dans les Antilles, incarne parfaitement la vision cosmopolite et créative que l’on peut avoir de Londres, sa ville. Ecrivain habité, auteur de plusieurs recueils de poésie et de romans, il puise dans différentes traditions musicales pour cimenter l’universalisme de son propos. A la fois soul, jazz et afro-caribéenne, la musique de son groupe The Spasm Band s’entrelace à merveille avec les textes qu’il clame. Entre chant et prêche, lui qui récuse modestement la comparaison récurrente avec Gil Scott-Heron, s’inscrit singulièrement dans une lignée riche de chanteurs aux textes intenses et au groove solaire.

François & The Atlas Mountains

François & The Atlas Mountains

Premier groupe français à être signé sur le prestigieux label Domino, François & The Atlas Mountains côtoient donc désormais les Kills, les Arctic Monkeys ou Anna Calvi. Il faut dire que le François en question a vécu cinq ans à Bristol, ce qui explique sans doute les accents anglo-saxons de sa pop légère et planante, chantée indifféremment en français et en anglais. En 2011, l’album 'E Volo Love' les a vite propulsés sur le devant de la scène, résultat mérité suite à de longues années de travail et de patience. Les voici en concert gratuit sur le parvis de la Défense, en compagnie de Robin Foster, Anglais installé dans le Finistère, qui sera rejoint par le guitariste d’Archive Dave Pen. Une belle affiche.

Tinariwen

Tinariwen

Tinariwen est un groupe de Touaregs naviguant le long des pistes reliant le Mali, de l'Algérie du Niger et des oasis libyennes. Les musiciens ont déposé les armes de la rebellion il y a dix ans au profit des guitares électriques. Depuis, ils sont devenus des légendes vivantes de la musique contemporaine touareg, brassant blues du désert, rock contemporain, soul berbère, entre hymnes de luttes et mélopées d'espoir. Leur musique appelle au voyage dans les montagnes du grand Sahara où ils ont composé leur musique.

Kavinsky

Kavinsky

Nouvelle coqueluche de la scène électro-rock avec son son revival 80's, Kavinsky a été révélé par son track "Drive", tiré de la BO du film éponyme qui est resté au sommet des box offices pendant de nombreux mois. Avec "Nightcall" il a remis le couvert. Il fera danser Solidays à l'unisson ce samedi.

Shantel

Shantel

De son vrai nom Stefan Hantel, ce DJ allemand puise son inspiration musicale dans ses racines familliales : la région de Bucovine en Roumanie. Profitant de l'engouement pour les sonorités d'Europe centrale et orientale, il revisite avec succès des standards de la musique traditionnelle des Balkans. Après deux compilations de remixes, il sort en 2007 son premier album, 'Disko Partizani', suivi en 2009 de 'Planet Paprika'. Sur scène, l'artiste est accompagné des musiciens de son Bucovina Orkestar.

Shaka Ponk

Shaka Ponk

Né entre Paris et Berlin au début des années 2000, d'un concept associant musique, images et activisme, le groupe Shaka Ponk s'inscrit dans le mouvement du rock alternatif français avec cependant une signature sonore bien à lui, fruit d'un métissage entre funk, électro et hip-hop. Après 'Bad Porn Movie Trax' sorti en mai 2009, le groupe parcourt les routes pour présenter son dernier album 'The Geeks and The Jerkin' Socks' (2011).

Danakil

Danakil

Formé par une bande de copains de Marly-le-Roi au début des années 2000, le groupe Danakil fait partager ses idées et ses textes engagés sur sa musique qui empruntent autant au reggae roots qu’aux racines africaines de la musique jamaïcaine. Ils joueront leur troisième album 'Echos du temps', enregistré entre Paris, Kingston et Bamako.

Afficher plus
Toute la programmation de samedi

Toute la programmation du festival

Solidays

Chaque année depuis près de vingt ans, le festival Solidays rassemble plus de 50 000 personnes ralliées à la cause de l'association Solidarité Sida qui a eu l'idée de mettre en place cet événement pour récolter des fonds et lutter contre la maladie. En 2011, le festival a permis de réunir plus de 1,7 millions d'euros pour le financement d'actions de prévention jeunes ou d'aide aux malades. Alors pour péter le compteur et aider à combattre le virus tout en profitant de concerts exceptionnels, on fait violence à son portefeuille en s'offrant une place à Solidays ! Cette année encore, de grands noms internationaux seront au rendez-vous : Metronomy, Birdy Nam Nam, Ben Howard, The Kills, Rover, Kavinsky, Youssoupha, Bernhoft, Blitz the Ambassador, Concrete Knives, Orelsan, François & The Atlas Mountain, Charlie Winston, Joey Starr, Beat Assailant, General Elektriks, Irma, Brigitte, Arthur H, Selah Sue, Tinariwen, Zebda, Shantel, Anthony & The Spasm Band et bien d'autres ! La suite

En savoir plus
Par La Rédaction

Commentaires

0 comments