Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Interview avec Bryan Ferry, ex-leader de Roxy Music

Interview avec Bryan Ferry, ex-leader de Roxy Music

Bryan Ferry sera en concert le 2 juin au Palais des Congrès

Par Partenariat
Advertising

Bryan Ferry est une légende de la pop musique. Depuis presque 50 ans, l’ex-chanteur de Roxy Music étrenne son impeccable brushing sur les scènes du monde entier. Alors qu’il revient à Paris pour une date au Palais des Congrès, il nous a parlé en direct live téléphonique de son hôtel italien.   

Time Out Paris : J'ai pas mal écouté vos derniers concerts et à 72 ans, quelle voix ! Une recette particulière ? Le fameux thé anglais ?    

Bryan Ferry : A vrai dire, je bois davantage de café que de thé. Sinon, rien de spécial. Avant un spectacle, je bois seulement ce que les chanteurs sont censés boire : du ginger ale, du thé au gingembre et parfois un verre de vin.

Il y a 10 ans, vous avez fait un album de reprises de Bob Dylan. Pourquoi lui ? Une idole de jeunesse ?

J’ai toujours pris du plaisir à reprendre d’autres artistes. C’est une sorte de récréation, une manière de repenser mon propre travail, ma propre écriture. Et puis Bob Dylan a des paroles incroyables, j’ai toujours adoré les chanter !

Il a d’ailleurs gagné le prix Nobel de littérature l'année dernière. Et aujourd’hui en Angleterre, quel est le meilleur songwritter ?

Alors là… 

On veut un nom ! 

John Lennon a écrit de magnifiques chansons.

Et pour ceux qui sont encore en vie ?

J’avoue que j’écoute bien peu d'artistes d’aujourd’hui. J'ai encore tellement d’anciennes choses à découvrir ! 

Dans votre interview pour la série British Master de Noisey, vous mentionnez le style vestimentaire du groupe Alt-J, lauréat du Mercury Prize en 2012. Vous dîtes : « c'est une célébration de la normalité ». Pensez-vous que la musique contemporaine est bien trop normale ?

C’est parfois le cas mais il faut aussi dire qu’il y a tellement de manière de présenter son travail. Quand Beyoncé est très spectaculaire avec beaucoup de danseurs, d’autres ont juste besoin d’un piano ou d’une guitare. Avec mon nouveau groupe, j’essaye d’avoir des moments spécifiques pour la guitare, le saxophone ou le violon ! C’est quelque chose que l’on essayait déjà de faire avec Roxy Music.

Vous avez récemment chanté sur un morceau de Todd Terje. Qu’est-ce qui vous attire dans la musique électronique aujourd’hui ?

Il y a cet effet hypnotique, c’est quelque chose qui m'attire énormément. C’est agréable d’entendre de la musique différente et il faut aussi dire que Todd est un super musicien, qui s’aventure beaucoup.

Les gens accolent souvent Bryan Ferry à l’image du dandy anglais. Mais Bryan, dites-moi, quelle est la différence entre le dandy anglais et le dandy français ?

Le dandy anglais sera bien plus formel, moins bohème. Et le Français sera probablement un peu plus romantique.

J’ai lu que vous aimiez beaucoup aller dans les musées des villes où vous vous produisiez. A Paris, vous allez où ?

J’adore aller au musée Picasso. J’aime cet endroit, le bâtiment est si beau !

Et votre préférence entre les musées londoniens et parisiens ?

Ils se complètent très bien tout en étant très différents. Il y a récemment eu d'excellentes expos en Angleterre ! Si je devais citer LA grande exposition de ces dernières années, ce serait celle sur Charles Ier à la Royal Academy. Et à Paris, il ne faut surtout pas oublier le Louvre, un endroit incroyable !

Revenons à la musique. J'ai regardé la setlist de vos concerts de l'année dernière et on y trouve majoritairement des chansons de Roxy Music. Alors Bryan Ferry, nostalgique du bon vieux temps ?

Il y a tellement de titres de Roxy Music que j’aime jouer. Et le groupe qui m’accompagne actuellement les joue vraiment très bien ! Et dans la mesure où le public les attend également, tout le monde est content.

 

Dernière question. Cela fait quatre ans que vous avez sorti Avonmore. Des projets pour le prochain ?

Je n'ai pas encore commencé. J’ai récemment composé pour la série télévisée allemande Babylon Berlin. C'était un projet très intéressant, axé sur la musique de la fin des années 1920 et des compositeurs comme Kurt Weill.

Quoi ? Bryan Ferry en concert
Quand ? Samedi 2 juin, à partir de 20h
Où ? Palais des Congrès, 2 Place de la Porte Maillot, 17e
Combien ? De 56,50 € à 106 € (Billetterrie ici)

Recommandé

    Vous aimerez aussi

      Advertising