J.C. Sàtan

Musique, Rock et rock indé
JC Satan
© Maud Lecompte

Time Out dit

Pour la réouverture de ses espaces extérieurs, La Station nous a programmé un week-end solide comme une grève perlée de cheminots pas contents. Ces deux jours prendront des allures de manifeste du spectre musical stationnaire. Alors que l’on croisera les boss des labels de musique électronique Antinote et MIND Records au cours du week-end ou encore la synthpunk de Poison Point, le gros GROS nom du week-end se nomme incontestablement J.C. Sàtan. Les Bordelais, auteurs avec « Centaur Desire » d’un des plus bels albums de rock de ces dix dernières années, seront les meilleurs ambassadeurs de cette troisième saison de la Station, qu’on imagine toujours plus aventureuse que jamais. Sympathy for the devil.

Des places à faire gagner pour les deux soirs avec un mail gentil à leblog@timeout.com avec "Station - (Vendredi ou samedi)" en objet. 

Infos

Vous aimerez aussi