Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche
Mazette
© Viet.LE-HOANG

Les dancefloors où se déhancher en août à Paris

Quitte à rester dans la capitale cet été, autant s’amuser : découvrez sans plus attendre notre sélection des meilleurs spots pour groover comme jaja pendant tout le mois.

Publié par
Camille Laurens
Contributeur
Antoine Besse
Publicité

Des queues pour obtenir son Saint-Graal verre au bar, des videurs aussi froids que des ventilos à balle sur la piste, des corps qui se perdent au rythme des DJ sets enflammés… Depuis le 9 juillet, la jouissance des retrouvailles est totale ! Discothèques, clubs, bars dansants, open-airs, soirées, boîtes de nuit : appelez ça comme vous voulez, les teufs se multiplient à la vitesse de la lumière. Pour s’en convaincre, il suffit de zieuter son feed Instagram et revoir les infatigables oiseaux de nuit de sortie : une véritable promotion du total look black/ bras en l’air/ yeux dans le vide/ sourires béats… Ça nous avait manqué ! Mais alors où aller en plein mois d’août, quand la capitale se vide et que les bons plans se font plus rares ? Time Out a choisi pour vous les meilleures dancefloors pour noyer son spleen et suer son gin-to. À condition, bien sûr, d’avoir le fameux passe sanitaire dans la poche.

Où danser en août à Paris ?

La Station
© La Station

La Station

Il y a t-il encore besoin de présenter La Station, le repère des plus folles entreprises musicales de ces dernières années, lieu hybride qui s’attache autant à proposer des concerts d’artistes expérimentaux que des open-airs underground, choisis avec goût par le programmateur Eric Stil ? A la tête de cet espace, on retrouve le collectif Garage Mu, qui s'autoproclame comme “un laboratoire convivial et festif consacré aux scènes artistiques émergentes, fondé sur les vestiges d’une gare à charbon désaffectée.” Censé s’établir pour 6 mois, cela fait maintenant 5 ans que la Station roule sa bosse. Et ce n’est pas prêt de s’arrêter :  La Station Nord, nouveau terrain de jeu de 5 000 mètres carrés, vient agrandir le champ des possibles en insistant un peu plus sur l’art, la diffusion musicale et la création. Et pour faire honneur à ce quasi stade qui couvre presque 3 quartiers (Aubervilliers, Saint-Denis, Paris), la friche organisera son habituel festival la Station électronique, prévu pour fin août. On a hâte !

29 Avenue de la Porte d'Aubervilliers, 75018 Paris
Horaire en fonction des évènements

  • Que faire
  • Centres culturels
  • Paris et sa banlieue

Avec le tablier du périphérique comme toit, installé précisément au 25e kilomètre (fun fact, le kilométrage du périph commence porte de Bercy et augmente dans le sens des aiguilles d’une montre), Kilomètre25 remporte fastoche le prix de l’open air le plus berlinois de Paris avec ses énormes poteaux de béton, son assemblage de conteneurs sur deux niveaux et ses grandes tablées façon biergarten. La nuit, la bascule en clubbing s’opère avec un système son particulièrement bien pensé et une brochette de DJ wunderbar. Par exemple ? Marcel Dettmann, Manu Le Malin, Michael Mayer, Ben Klock… Si vous en doutiez, Pantin rime bien avec Berlin.

12 Rue Ella Fitzgerald, 75019 Paris
Mercredi 17h-02h ; jeudi 17h-03h ; vendredi 17h-21h / 22h-04h ; samedi 11h30-21h / 22h-04h ; dimanche 11h30-00h

Publicité
L’Alimentation Générale
L’Alimentation Générale

L’Alimentation Générale

Certes, pour y arriver, plusieurs épreuves vous attendent : les cris perçants et les bousculades des enivrés de la rue d’Oberkampf, quelques esquives de bagarre pour une sombre histoire de verre volé mais ensuite, vous voilà en plein coeur du Paris nyctalope, accueilli (gratuitement) par une équipe au petit soin. Le spot ? Il est vieux de plus de 15 ans :  et oui, c’est ici qu’en mai 2005 Saïd Messous franchit le périphérique pour ouvrir cette institution qui ambitionne d’être un lieu d'effervescence, entre musique électronique, rock, world music, funk, soul, hip-hop et disco. Depuis, l’idée reste la même : sans fioriture, l'Alimentation Générale conserve cette volonté de mixité et de diversité. Des soirées “couvrexchefs” avec en special guest Mysterious Sk1n, co-fondateur des soirées La Créole, en passant par Balkan Beat et l’Italo Disco, l'Alimentation Générale reste encore et toujours un fief de la nuit dont vous pourrez profiter tout le mois d’août !

64 Rue Jean-Pierre Timbaud 
Vendredi et samedi de 22h à 5h

Le Carmen
© Carmen

Le Carmen

Situé dans le sud de Pigalle, entouré de ses consoeurs le Bus Palladium et le Rouge, le Carmen prend souvent part à notre barathon lorsque l’on commence sa nuit au Sans Souci ou au Pigalle Country Club. A l’entrée ? Adrien Wend, un videur/DJ aussi connu que le lieu, décide si votre soirée finira en pyj ou sur la piste, où vous pourrez chèrement laper une quarantaine de gins infusés maison. Mais attention, le lieu envoie du lourd niveau standing : tentures velours carmin, miroirs maousses, statues style vieille époque, colonnades et surtout, une cage dorée qui inspirera les plus imaginatifs. Ouvert de 18h à 6h, « on peut y dansouiller mais sans trop peu ni trop d’entrain, façon bar de nuit » s’amuse la gérante, qui tente de comprendre la teneur des mesures en vigueur… Si vous n’avez jamais testé la dansouille, sachez que nous non plus !

34 Rue Duperré, 75009 Paris
Vendredi et samedi : 18h à 6h

Publicité
La Prairie du Canal
© La Prairie du Canal

La Prairie du Canal

Attention mesdames et messieurs : la programmation estivale de la Prairie du Canal est susceptible de séduire tant les herbivores que les rois de la piste. Car si depuis déjà 5 ans, la géniale asso La Sauge fait pousser fruits, légumes et fleurs dans cet ancien site de fabrication des mobylettes MBK, cet Eden insoupçonné accueille aussi des open air le week-end. Et ça se bouscule au portillon :  “La Prairie du Canal accueille 600 clubbers, de 16h jusqu'à 22h. Pas plus de monde car c’est assez pour créer la magie adéquate à une before démente” nous explique Castille, programmatrice du lieu. Au menu ? Des pontes tels que les omniprésents Cracki Records, la radio indépendante Rinse, qui s’est fait un nom à l’international grâce à  un certain Virgil Abloh, mais aussi les Provocative Women for Music (PWFM) qui mettent à l’honneur une programmation 100% féminine, Le coup de cœur de la rédac ? Le Club Trax Radical Reggaeton prévu le 7 août... Main verte ou pas, on s’y voit là-bas !

55 Rue de Paris, 93000 Bobigny
Vendredi et samedi : 14h- 22h

Le Mazette
Viet.LE-HOANG

Le Mazette

Petits cœurs sensibles, ayant vécus leurs premiers émois sur la péniche la plus culte de la Seine, accrochez-vous … Feu Concrète a été remplacé par Le Mazette ! Mais alors, on vous entend soupirer, larmichettes à l'œil : que va devenir votre lieu de jeunesse, celui qui a su accueillir vos premières connexions cosmiques et bien plus encore ? Fini les afters, lunettes de soleil vissées et zombie party, bonjour concerts, bars et autres festivités plus classiques. Car le Mazette s’apprête à proposer des concours chapeautés par FIP Radio avec sa première édition du Magma festival, ou encore accueillir la maison de disques/ collectif Into the deep. Bref, si on est maintenant sur du midi-2h, on est curieux de découvrir la mue d’un club mythique. Place à la jeunesse Mazette ! 

69 Port de la Rapée, 75012 Paris
12h-2h

Publicité
La Clairière
© La Clairière

La Clairière

Attenant au Château de Longchamps, que demander de plus pour festoyer en toute liberté qu’une étendue de verdure prête à accueillir vos moves de l’été ? Tous les vendredis et samedis, le lieu accueille un public déchaîné prêt à en découdre avec une piste chauffée à blanc. Des soirées mainstreams avec le Duo Ofenbach ou Bob Sinclar, mais aussi des line-ups plus undergrounds comme la venue du pionnier de l'exploration sonore WORAKLS. Et si en quelques années, la Clairière s’est fait un nom chez les plus grands, plaçant le 16e arrondissement dans les quartiers où il fait bon faire la teuf, sachez que le lieu a aussi une conscience écolo : une partie des bénéfices est reversée à la fondation Goodplanet. Ou comment réveiller le Nicolas Hulot qui sommeille en vous, tout en prenant un pur shot de verdure. 

Domaine de Longchamp, 1 Carrefour de Longchamp, 75016 Paris
Vendredi et samedi : 22h-5h

Le Cabaret Sauvage
Le Cabaret Sauvage

Le Cabaret Sauvage

Entre salle de concerts et open-airs électro, au cœur de la nébuleuse et bouillonnante Villette, le Cabaret Sauvage est une valeur sûre pour les noctambules décidés à se délecter d’une programmation riche et éclectique. Avec son espace extérieur modulable, ses trois zones chills censées pouvoir accueillir presque 1000 clubbers, son vaste chapiteau aux murs rouges feutrés et ses allures- quelle surprise !- de cabaret, le lieu accueille autant les collectifs les plus exubérants de la capitale (coucou les Cracki Records) que des festochs comme l’Amour Sauvage Festival. Les soirées les plus folles restent à venir, comme l’¡Herpes Ouvert? ou les Soeurs Malsaines. Mais attention : vérifiez les horaires qui varient en fonction des évènements. Car si pour l’instant, la fermeture est fixée à 1h45, “on a hâte de vous faire revivre des nuits complètes” assure Steven, à la tête d’une équipe surexcitée.

2h du matin, en attendant un retour à la normale à 5h, avec le pass sanitaire.
59 Boulevard Macdonald, 75019 Paris

Publicité
Le Rouge
© Le Rouge

Le Rouge

Dorures rococo, drag queens, festivités fantasques… Haut lieu de la nuit parisienne, le Rouge est connu pour la liberté totale qui règne entre ses murs ! Ce n’est pas pour rien que le tout-Pigalle et ses créatures nocturnes s’animent au rythme de sa piste endiablée. Parmi ses fidèles représentants ? Le DJ et producteur Dorion, qui orchestre les réputés “Je t’aime Party”, et qui aime décrire les nuits sur place comme “des moments de quintessence presque mystique, où la fusion des énergies et de l’amour créent des moments inoubliables pour les fêtards.” Rien que ça.

77 Rue Jean-Baptiste Pigalle, 75009 Paris
Jeudi, vendredi et samedi de minuit à 5h

DADA
LUC DE LAGONTRIE

DADA

Alter Paname, le collectif qui secoue le Grand Paris depuis 2014 (on se souvient de leur after baléarique à Bobigny), pose valises et bonnes ondes au DADA, un open air maousse de 7000 mètres carrés joyeusement déglingue, planqué le long de la piste de l’hippodrome de Vincennes. Au programme des réjouissances ? De quoi foncer à bride abattue : des concerts, des disc jockeys (haha), des ateliers, des petits plats… Avec comme maîtres mots : inclusion, rigolade et grand air ! Le samedi et quelques vendredi (checkez leur Facebook) DADA s’ouvre à tous les sons et tous les publics avec des lives méchants (Bagarre, Zombie zombie) entrecoupés de DJ sets bien remontés. Le samedi, les amateurs de gros son vont se régaler d’une programmation largement française mais de tous les horizons électroniques : les tropicools Souleance, Kabylie Minogue, Amine K…  Les dimanches, on bascule en format sieste électronique pour chiller sur les pelouses avant d’entamer une semaine de percheron.

Hippodrome de Vincennes. 2, route de la Ferme
Samedi (16h-7h), dimanche (14h-2h) et quelques vendredis.

Publicité
Le Kilowatt
© Le Kilowatt

Le Kilowatt

Dans le quartier des Ardoines, à Vitry-sur-Seine, ce générateur d’idées électrise largement les dancefloors avec des week-ends denses, entre line-up cornaqués par des mastodontes de la nuit (le Rex Club et le Badaboum) et des festivals plus “confidentiels” (comme la SAKRĀL, avec Extrawelt en live et Popof). Et si ce haut lieu de la nuit est à la hauteur de nos espérances, c’est qu’il a été initié par la ville de Vitry-Sur-Seine et l’équipe du Festival Sur Les Pointes. L’objectif ? “Répondre à la demande constante des habitants d’avoir un lieu culturel et festif, capable à la fois d’accueillir de grandes manifestations populaires, des initiatives associatives et municipales, mais aussi de petits rendez-vous réguliers”. Et c’est réussi ! Car à l’instar du Sample ou de la Station Gares des Mines, le Kilowatt a su transformer ce site urbain en lieu de rendez-vous associatif et artistique, capable de générer de l’activité dans des zones parfois délaissées. Danser pour la bonne cause, on valide deux fois plus ! 

Espace Paul Marcel – 18 rue des Fusillés 94400- Vitry-sur-Seine

Solarium
© Solarium

Solarium

Depuis son ouverture, la Cité de la Mode et du Design a couvé tellement de bébés qu’il est difficile de s’y retrouver. Le nouveau venu et dernier en date est le Solarium, soit une péniche au bord de l’eau où profiter de concerts et d’une croisière sur Seine... Rien de novateur mais avouez qu’il y a pire que de profiter d’une vue sur la plus belle ville du monde, affaissé au milieu de palettes, coussins et autres parasols… L’été à Paris quoi ! Par ailleurs, le Solarium s’est attaché à proposer une programmation 100% électro, pour rester dans la veine de ses prédécesseurs comme feu le club NF-34, la Wanderlust, Nubä, Communion, Nuits Fauves et Garage (reprenez votre respiration). Ouvert du jeudi au dimanche, le lieu propose de laisser libre court à un collectif par jour : La Madrague le jeudi ; Mind Game by Birds of Mind le lendemain ; Aphrodizia en début de week-end et Utopia curaté par Nuit Sauvage pour clore le tout. Du lourd avec une ligne sonore précise. Une nouvelle recrue bienvenue au sein du multi-complexe protéiforme !

36 Quai d'Austerlitz, 75013 Paris
Jeudi à dimanche: 19h-2h

Publicité
Ciel
Romain Guede

Ciel

Le lieu vient à peine d’ouvrir qu’il accueille déjà l’un des producteurs les plus talentueux et puissants du milieu : Pedro Winter, aka Busy P, aka le fondateur du label Ed Banger. Alors, de fait, on est obligé de valider Ciel, géniale friche en plein Aubervilliers, qui propose à la fois un restaurant, un café, un bar et un club à ciel ouvert… Bref, tout ce qu’il faut pour s'enjailler jusqu’à la fin de l’été ! Aux manettes ? On retrouve à la fois la fine équipe de Dure Vie, mais aussi la joyeuse bande de Pedro Booking. Ensemble, ils ont chantourné un jardin de 1000 mètres carrés, emplis de fruits, de légumes et d’aromates “censés être cultivé à destination des chefs qui se sont engagés dans la végétalisation du Grand Paris”. Le DJ Booth est en bois recyclé et construit par un collectif d'Aubervilliers. Et il reçoit toute la semaine certains des meilleurs line-up de Paname… De quoi grimper au septième ciel.  

202 Avenue des Magasins Généraux, 93300 Aubervilliers
18h-1h

Le Petit Prince

Bébé ultra-sélect du Petit Palace, le dernier né de l'infatigable Lionel Bensemoun porte bien son nom. Pour entrer dans ce boudoir sensuel, mieux vaut avoir la classe d’un Prince, ou le carnet d’adresse adéquat — l’espace est (très) réduit. Car qui dit petite jauge, dit crème de la crème à l’entrée. A l’intérieur, il est aussi bien possible d’y croiser les membres du groupe La Femme que des artistes branchouilles version Rive Gauche. Du vendredi au samedi, de 23h à 6h, vous pourrez vous y déhancher au son de DJ sets pointus, sélectionnés par l’équipe du Petit Palace. On a eu vent de quelques soirées démentielles comme la Goth Girl Summer, diaboliquement animée par DJ The Devil, mais aussi des performances de Tehamour et de Parizhair. Au plaisir de s’y croiser mais chut, gardez le pour vous, que le secret reste sagement dans la pénombre.

18 Rue des Quatre Vents, 75006 Paris
Vendredi et samedi : 23h-6h

Recommandé
    Vous aimerez aussi
      Publicité