Les Veillées Électroniques

Musique, Musique électronique
Recommandé
5 sur 5 étoiles
Les Veillées Électroniques
© DR

Time Out dit

5 sur 5 étoiles

Voilà quasiment trois ans – et 23 soirées ! – que le collectif d'artistes Les Eveillés organise des chouilles dont tous les bénéfices et les cachets d'artistes sont reversés à des associations venant en aide aux migrants. Encore plus fort, leurs programmations défoncent autant que leur engagement. Les 25 et 26 septembre, le collectif débarque à la Gaîté lyrique avec son nouveau projet : les Veillées électroniques.

L'espace de deux jours, la Gaîté lyrique sera le théâtre d'une tripotée de live audiovisuels, dont certains devraient rester gravés dans la roche, comme dirait Sniper. Rien que cette première soirée… Organisée sous le haut patronage de la Jeff Mills Arts Foundation, on aura le privilège de voir le roi de la TR-909 jouer sa nouvelle création Things to Come pour la seule et unique fois. Paraît-il qu'il sera question d'un avenir positif de la société. L’occasion pour le natif de Detroit de justifier une nouvelle fois son alias The Wizard. Pour l'accompagner, Les Eveillés ont convié le Suédois Anthony Linell alias Abdulla Rashim, qui viendra présenter Winter Ashes, sa dernière fresque électronique composée avec le vidéaste turc Ali Demirel. Une soirée immanquable, tout simplement.

Et celle du lendemain n'est pas loin d'être du même acabit. On se fera notamment bercer par le Berlinois Monolake et son electronica minimaliste, avant de se réveiller avec le Suédois Peder Mannerfelt et sa techno teintée d'acid, idéale pour se péter les cervicales. Et ce qui ce serait encore plus fort, c'est que les deux soirées soient complètes car rappelons que la totalité des bénéfices ainsi que les cachets sont reversés à l'association Paris Exil. Alors, à vot' bon cœur !

Infos

Vous aimerez aussi