Levitation Festival

Musique, Festival de musique
Recommandé
5 sur 5 étoiles

Time Out dit

5 sur 5 étoiles

Attention les amis ! Nous nous efforçons d'être précis, mais la situation particulière nous oblige à quelques ajustements. Alors vérifiez que les événements sont bien confirmés avant de vous y rendre.

Autant le dire tout de suite : le Levitation a la plus belle programmation de l’année. Ce qui marque tout d’abord, c’est sa cohérence. On y trouve ce qui se fait de mieux sur la mouvance psychédélique, toutes frontières stylistiques abolies. Du groupe en attente de sortir son premier album au nom légendaire, du rock psyché so 60’s à la tendance plus électronique, tout semble avoir été pensé tel un chef d’œuvre d’horlogerie.

Question têtes d’affiche, les programmateurs ont invoqué la carte « légendes ». Côté face, Spiritualized mené par Jason Pierce, reconnu maître es spacerock dans les années 1980 avec son groupe Spacemen 3. Il viendra professer la bonne parole en présentant son tout nouvel album And Nothing Hurt. Côté face, la bande du Brian Jonestown Massacre du délirant Anton Newcombe. Encore auteur d’un album, le BJM viendra pour la première fois au pèlerinage angevin. Beaucoup se seraient arrêtés là, ce n’est que la mise en bouche du Levitation.

On ira se faire massacrer dans les pogos provoqués par la machine scénique J.C. Sátan en clôture du premier jour avant de récupérer le lendemain dès 17h devant les Bryan’s Magic Tears et leur style adultérin entre shoegaze et psyché. Après une bière, on se faufilera également voir le nouveau supergroupe psyché du moment MIEN, alliance occulte entre des membres des Black Angels, des Horrors ou encore d’Elephant Stone. Pour les autres noms à ne pas manquer : Flavier Berger, Rendez-vous, The Soft Moon, Flamingods ou encore Oktober Lieber. Bref, on compte sur vous comme dirait le Téléthon.

Où ? Le Quai, Cale de la Savatte, 49100 Angers
Temps de trajet ? 1h25

Par Rémi Morvan

Publié :

Infos

Site Web de l'événement https://levitation-france.com/#schedule
Vous aimerez aussi
    À la une