Talib Kweli

0 J'aime
Epingler
Talib Kweli

Fils d’universitaires, élevé dans la classe moyenne de Brooklyn, influencé par De La Soul plus que par le gansta-rap des ghettos voisin, Talib Kweli est connu pour son flow ultra rapide, ses textes percutants et profonds mais aussi par la multiplicité de ses samples symphoniques qui donnent une intensité émotionnelle à ses morceaux. 'Quality' sorti en 2002 sera le premier opus solo de cet hyperactif qui ne lésine jamais sur la profondeur de ses paroles et la richesse de sa musique (bien que l’album ‘The Beautiful Struggle’ de 2004 soit plus commercial). Signé chez Rawkus Records à ses débuts, il monte son propre label en 2005, Blacksmith Records, sur lequel il produira son album en duo avec le grand Madlib - ‘Liberation’ - l’année suivante. En 2007, c’est la consécration avec ‘Eardrum,’ le plus connu de ses albums solo, grâce à un festival de featurings : KRS-One, Justin Timberlake, le vibraphoniste jazz Roy Ayers, le raggaman Sizzla, la chanteuse soul Norah Jones, et des productions de Madlib, Kanye West et Pete Rock.

Moins présent les années suivantes, il revient sur le devant de la scène underground en 2010, en sortant un très attendu second album avec DJ Hi-Tek, ‘Revolutions Per Minute’, dix ans extactement après 'Train Of Thought', leur premier opus en duo et l'un des meilleurs albums hip-hop de la décennie. Son dernier disque solo 'Gutter Rainbows', sorti en janvier 2011, produit par une pléiade de pointures de la scène hip-hop indé ne déçoit pas avec la poésie urbaine qui le characterise et la puissance musicale de morceaux comme "So Low" ou "Cold Rain" ou "Uh Oh", chanté par la rappeuse sud-africaine Jean Grae qu'il produit sur son label.

Jamais à cours de projets, Talib Kweli a ensuite sorti ‘Prisoner Of Conscious’ et ‘Gravitas’ en 2013, et serait en préparation nouvel album en duo avec Madlib, ‘Liberation 2’, qui suscite de grandes attentes chez les fans des deux rappeurs.

Par Camille Griffoulieres

Publié :

LiveReviews|0
1 person listening