Villette Sonique 2015 : Battles + Clark + Vessel

Musique, Rock et rock indé
Recommandé
0 J'aime
Epingler
Villette Sonique 2015 : Battles + Clark + Vessel
DR
Clark

Tant de choses à voir et si peu de temps ! Pour le week-end, Villette Sonique ne fait, comme à chaque fois, pas dans la demi-mesure. Entre les stands du Village Label, les looks de blédards brooklyniens de 78 % du public (+ le défilé des tatouages qui va avec) et la tonne de groupes prévus, vous aurez de quoi vous occuper. Essayez juste de ne pas trop scotcher sur les gens, il y aura plus intéressant au Village Label et sur les scènes.

Rayon gratuité-en-entrée-libre-duty-free-dans-le-parc, on retient notamment les énervés punk-garage synthétique de POW! (à 15h au Cercle Sud ) signés sur le label de John Dwyer, passé la veille par la Grande Halle. Egalement au programme (16h au Jardin des îles), le free rock du Wild Classical Music Ensemble, dont quatre membres sont handicapés mentaux – ce qui dans leur cas est loin de n’être qu’un argument marketing. Toujours au poil, les incontournables français de Cheveu (admiration « permanente », écoute en « boucle », énergie « défrisante », etc.) commenceront eux leur set à 17h20 au Cercle Sud – on les reverra avec plaisir. Dans un registre nettement plus exotique, le boss du label Awesome Tapes From Africa (tout est dans le nom) nous gratifiera d’un DJ set « cassettes only » pour des bandes à part (Cercle Sud à 18h25). Et pour finir la journée sereinement, pourquoi ne pas partir en voyage avec Syracuse, duo adepte d’une musique rétro-futuriste et onirique (Jardin des îles à 19h25) ? Si vous êtes une feignasse agoraphobe patentée, on vous conseille de rester au Cercle Sud pour les concerts, c’est là que ça devrait (le mieux) se passer. 

Voilà, vous avez été pourri-gâté pour moins cher que pas cher, alors rendez-vous sous la Grande Halle pour encore quelques heures de bonne musique. Avec au programme rien de moins que Vessel, génial producteur dont les textures évoquent autant Autechre que Kangding Ray. Bim bam boum, plus un geste – mais qui voilà ? Les fous-furieux de Battles, venus déverser leurs empilements math-pop-rock sur la Villette. Déluge de notes et attaque de Bisounours multicolores : attention tout de même à la migraine. Heureusement, Clark sera là pour nous remettre les neurones en place (quoique). S’il n’a rien sorti de vraiment notable depuis 2012 et son sublime ‘Iradelphic’, le warpien semble toujours avoir une pêche énorme quand il s’agit de faire décoller un dancefloor. Attention aux trous noirs.

Par Nicolas Hecht

Publié :

LiveReviews|0
1 person listening