Villette Sonique 2015 : Gum Takes Tooth + Untold + Andy Stott + Carter Tutti Void + Cabaret Voltaire

Musique , Musique électronique
0 J'aime
Epingler
Villette Sonique 2015 : Gum Takes Tooth + Untold + Andy Stott + Carter Tutti Void + Cabaret Voltaire

Vous avez survécu aux deux premiers jours de festival, et vous en voulez encore ? Ce dimanche dantesque pourrait bien avoir votre peau. Entre les indispensables concerts gratuits dans le parc (de 14h à 20h30 environ) et les deux soirées payantes (l’une dans la Grande Halle, l’autre au Trabendo), l’aide de votre clone ne sera pas de trop.

Parmi les groupes qu’on peut vous conseiller les yeux fermés, King Khan & The Shrines (fabuleuse trinité soul, free jazz et gospel – 15h au Cercle Sud), Traxx (spécialiste house moderne, il fera comme à la maison et vous y serez bien – 18h au Jardin des îles), Ought (parmi les 5 meilleurs groupes programmés cette année – 18h45 au Cercle Sud) et Pierre & Bastien (excellent trio qui rappelle fortement les Olivensteins – Scène Labels à 19h30) devraient faire le boulot sans aucun problème. Si vous êtes curieux mais indécis, pourquoi ne pas aller jeter une oreille à Marietta (projet solo d’un membre de Feeling Of Love – 16h30 à la Scène Labels) ou Lena Willikens (belle surprise techno/disco Comeme – 16h30 au Jardin des îles) ? Les plus téméraires et autres têtes brûlées iront sans doute  découvrir live Girl Band (post-punk – 17h15 au Cercle Sud) et Ninos du Brasil (vos tympans sont des percus-like – 19h55 au Jardin des îles) – si bien sûr ils ont récupéré tous leurs synapses après le concert de Battles la veille.

Veille de jour férié oblige, les programmateurs de Villette Sonique et la Red Bull Music Academy ont sorti l’artillerie lourde, avec au programme des deux soirées payantes : une soirée de printemps bien dark sous la Grande Halle dès 19h, avec le duo londonien expérimental et percussif Gum Takes Tooth, le trio gagnant de Carter Tutti Void (2 membres de Throbbing Gristle + Nik Colk Void de Factory Floor), Untold et ses machinations électro/techno/dubstep, sans oublier l’excellent Andy Stott, auteur notamment de ‘Luxury Problems’ en 2012. Et, en point d’orgue, les mythiques Cabaret Voltaire qu’on ne présente plus (non, vraiment). A quelques pas de là et à partir de 22h, le Trabendo résonnera d’un duel entre deux DJ (La Mverte b2b Alejandro Paz), d’un collage live de Larry Gus (signé chez DFA), du set trippé de Benedikt Frey (attention au retour d’acid(e), ou encore de la techno de Levon Vincent et I-F. La nuit sera longue, et c’est tant mieux. 

LiveReviews|0
1 person listening