WCF #6: Villejuif Underground, Bryan’s Magic Tears, Free Love

Musique, Rock et rock indé
Recommandé
5 sur 5 étoiles
Villejuif Underground
© Jake Ollett

Time Out dit

5 sur 5 étoiles

De cette 6e édition du Winter Camp Festival, une soirée se dégage de très loin. A l’affiche : tout simplement deux des groupes qui vont marcher sur l’année 2019, encore et toujours sous le haut patronage de Born Bad Records. Tout d’abord le Bryan’s Magic Tears. Leur album vient tout juste de sortir et apparaît déjà comme ce salvateur retour d’acide so 90’s dont de trop nombreuses ébauches contemporaines nous avait fait presque regretter le retour. Quant au Villejuif Underground, le tant attendu album arrive pour le 1er février et devrait autant marquer qu’un pavé dans une vitrine de McDo. La chose s’appelle When Will the Flies in Deauville Drop ? et consacre le groupe comme king d’une sorte de pop épileptique à faire peur à un tazzer. Au sein de l'ensemble, Nathan Roche s'impose comme le maître crooner des bas-fonds. A ton gros lourd de collègue qui te dira à l’année prochaine le soir du 31, dis-lui que 2019 commence ce jeudi 13 décembre.

Infos

Vous aimerez aussi