Virée printanière à l'Ile de Monsieur

A vos ballons en mousse et kits de pique-nique : à Sèvres, on a découvert un parc où respirer à l'herbe libre...
© LRD / Time Out Paris
Par Lucile Roger Durieux |
Advertising

Le printemps vous donne envie de vous mettre au vert ? Normal, c'est le cas pour la plupart des Parisiens... Mais les pelouses de la capitale sont malheureusement prises d'assaut dès le mois d'avril – on n'ose même plus prononcer le nom de Buttes-Chaumont, tant ce parc est bondé au moindre rayon de soleil. En quête d'un nouvel Eden, on a débusqué un endroit fleuri où l'on peut encore taper dans un ballon sans écraser son voisin : le parc de l'Ile de Monsieur, à Sèvres (92). On vous y emmène ?

Direction Pont-de-Sèvres

Une ancienne île au bout de la ligne 9

Pour se rendre depuis la capitale dans cette commune limitrophe de Boulogne-Billancourt, pas besoin de passer une heure dans un train de banlieue. Ni de prendre un bateau, comme pourrait le laisser croire le nom de notre destination. En réalité, l'Ile de Monsieur n'est plus une île : le petit bras de la Seine qui l'entourait s’est obstrué au XIXe siècle et a finalement été comblé. Avant d'être réaménagé en un parc écologique de 7,5 hectares, le terrain a longtemps servi au transit ferroviaire de l'entreprise Renault (autrefois installée juste à côté, sur l'Ile Seguin).

Aujourd'hui, un ticket de métro suffit pour atteindre l'Ile de Monsieur : on descend au terminus de la ligne 9 (Pont-de-Sèvres) et on traverse la Seine à pied par le pont. Pour les conducteurs, il y a un parking à l'entrée du parc. Bref, à peine le temps de feuilleter la revue people qu'on a achetée pour la bronzette, et nous voilà arrivés dans notre Bois de Quat'Sous.

© LRD / Time Out Paris

Oasis verdoyante

La Guinguette, les bateaux...

Là, une première bonne surprise nous attend : la buvette Guinguette. Ouverte tous les jours, cette cabane vend ce qu'il faut pour subsister le temps d'une journée de farniente. Et à des prix très raisonnables : 4 € le sandwich, 8 € le panini (avec frites et salade), 3-4 € les gaufres... Et, parce qu'il ne faut pas oublier de s'hydrater sous le soleil, la bicoque sert de la bière (2,50 € le demi), du vin (2 € le verre), des softs et des boissons chaudes.

Une fois ravitaillé, on peut paresseusement s'installer sur la terrasse en bois, avec vue sur les embarcations. L'Ile de Monsieur abrite en effet une très belle base nautique imitant un port nordique. Sur une esplanade rehaussée, une succession de hangars en bois hébergent plusieurs associations d'aviron, de canoë-kayak et même de voile. Les samedis et dimanches matins (et les soirs de semaine à la belle saison), on peut admirer ces petits bateaux sur la Seine, qui se précipitent vers les bords du fleuve lorsqu'arrive une péniche.

Bronzette sur la Grande Prairie

Si l'on est plus branché crème bronzante et quizz sexo que matelots, on peut directement se diriger vers la Grande prairie. Cette étendue vert fluo est idéale pour un déjeuner sur l'herbe ou une partie de beach ball. L'endroit est étonnamment calme : le samedi midi, on y rencontre un papa du quartier venu échanger quelques balles avec son fils, un solitaire en plein tai-chi ou un cercle d'apprentis sauveteurs en mer en train de pique-niquer.

Cette vaste pelouse est également le point de départ de courtes promenades en plancher de bois surélevées. Ces allées sont de vraies merveilles : entouré de zones aquatiques et de plantations variées, on y entend le « coin coin » des canards. Et le bourdonnement des abeilles. Derrière une palissade, un petit groupe en tenue d'apiculteurs s'active autour d'une rangée de ruches au moment où l'on passe.

Pour se dégourdir les jambes après plusieurs heures d'intense oisiveté, on peut rejoindre de plus longs sentiers sans repasser par la case métro. La promenade principale relie en effet le village nautique au Domaine de Saint-Cloud, qui commence juste derrière ; un autre chemin conduit jusqu'à l'Ile Saint-Germain, également aménagée en parc.

Cette Ile de Monsieur qui n'en est plus une offre vraiment tout ce qu'il faut pour se détendre une journée au soleil. Et s'il se met à pleuvoir, c'est simple, retournez vite à la Guinguette. Quoi, vous ne connaissez pas ce vieil adage breton Temps pas net, reste à la buvette ?

L'Ile de Monsieur en images

© LRD / Time Out Paris

Un ticket de métro, et nous y voilà !

© LRD / Time Out Paris

La Grande Prairie

Advertising
© LRD / Time Out Paris

La base nautique

© LRD / Time Out Paris

Entre deux promenades surélevées

Advertising
© LRD / Time Out Paris

Les ruches

© LRD / Time Out Paris

Au loin, la Maison des Clubs

Advertising
© LRD / Time Out Paris

Comme à Venise

© LRD / Time Out Paris

La Guinguette et sa terrasse

Advertising
© LRD / Time Out Paris

Un café crème avec vue sur la Seine?

© LRD / Time Out Paris

... ou un déjeuner en famille ?

Afficher plus
Advertising