Cri du Canal 2019

Que faire, Festivals
Recommandé
5 sur 5 étoiles
Cri du Canal 2019
© DR / Cri du Canal

Time Out dit

5 sur 5 étoiles

Attention les amis ! Nous nous efforçons d'être précis, mais la situation particulière nous oblige à quelques ajustements. Alors vérifiez que les événements sont bien confirmés avant de vous y rendre.

En ce moment, ce n'est même pas la peine de tenter de test' le canal de l'Ourcq. Le lieu est en surchauffe. A peine vient-il de régaler les flâneurs amateurs de street art avec le FestiWall qu'il propose un tout nouvel événement à haute teneur qualitative. Son nom ? Le Cri du Canal. Pour cette première édition, la kermesse investit du 24 au 26 mai six spots disséminés le long des berges en proposant concerts, performances, yoga et visites street art. Tout cela gratuitement.

Mine de rien, ce Cri du Canal a tous les attributs pour nous attraper dans ses filets pendant trois jours. Car avec la péniche itinérante du Canal Barboteur, la nouvelle aire végétalisée du Jardin21, le Dock B, les Magasins généraux, le Centre national de la danse ou la guinguette des Grandes-Serres, il y a de quoi rassasier pas mal de monde.

Et ce sont surtout nos esgourdes qui devraient être comblées avec une tripotée de concerts et DJ sets. Quand on pense canal, on pense pirate, alors débutons avec Pasteur Charles. Mi-punk mi-house machine, le boss du label Turc Mécanique devrait foutre le feu au Jardin21 sans demander la permission à personne, à grand renfort de pépites chinées avec la tendresse d'un gardien de donjon SM. Non loin de ce brasier, on retrouvera le groupe Jugurtha, jamais loin quand il s'agit de sublimer les classiques berbères et les rythmes orientaux avec des touches électroniques. Le samedi du Canal Barboteur s'annonce également de toute beauté avec tout d'abord le duo Souleance et leur soul/hip-hop électronique suivi de Céline Sundae, dont la classique soirée la Sundae fête cette année ses 10 ans. Ceci n'est qu’un avant-goût, alors un conseil, soyez curieux et venez découvrir la totalité de la carte en live.

Quant au reste de la programmation, notez qu'il sera possible de vous faire masser, de prendre part à des ateliers de yoga, d'assister à des spectacles de danse, de laisser vos mioches aux cours de musique qui leur sont consacrés et enfin de découvrir les œuvres de street art jalonnant le canal avec un guide. Alors oui, cette dernière animation sera la seule chose payante au Cri mais avec FestiWall qui s'est tenu ce week-end, vous en aurez pour votre argent. Allez, reste plus qu'à se chauffer la voix, ça va chanter La Carmagnole ce week-end.

Par Rémi Morvan

Publié :

Infos

Site Web de l'événement http://lecriducanal.com/
Vous aimerez aussi