Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche
Gaîté Lyrique
© Isabelle Grosse

La Gaîté lyrique fête ses 10 piges !

Expo, voguing, clubbing... Découvrez la programmation des 10 ans de la Gaîté Lyrique.

Ecrit par Time Out. En partenariat avec la Gaîté Lyrique.
Publicité

En 2011 apparaissait sur les radars de la hype un objet culturel inédit : la Gaîté lyrique. Soit la rencontre improbable entre une programmation résolument tournée vers le futur et les cultures post-internet, et un bâtiment délicieusement Belle Époque, où Offenbach avait fait gazouiller ses opérettes. Le décalage dans l’ADN du lieu se retrouve pour cet anniversaire : onze ans plus tard, la Gaîté fête une décennie d’expérimentations arty, de concerts pointus et de fêtes défricheuses avec 48 heures de musique, de danse et de rencontres étonnantes avec un titre un brin provocateur : “This Is Not A Fu%ing Museum!” Car la Gaîté se vit plus qu’elle se contemple. 

La bringue commence le vendredi 20 mai avec une brochette de performances qui claquent : Flavien Berger et son autokaraoké, moment synthétique et esthétique ; l’icône queer Kiddy Smile pour un set dont il a le secret ; Astéréotypie, qui va dérouler son garage déglingué et Morfine sa pop électronique éthérée. Le tout entrecoupé des chorégraphies de voguing manigancées par House of Revlon, de waacking par Mounia Nassangar et de danse électro par Frequency

Le samedi 21, préparez-vous à poncer le dancefloor jusqu’au matin avec une nuit d’exploration sonore des mouvances électroniques : l’indus abstraite d’Evian Christ, la techno brute de Jasmine Infiniti, le dancehall dopé au BPM de Tygapaw, la transe électronique signée Planningtorock ou le gabber fleurant bon la rave de Wixapol. Ça va envoyer sous les moulures !

Et le dimanche 22 aura lieu le All Style For All, une battle de danse interstyle assez unique où krump, voguing, dancehall, afro, waacking et house vont s’affronter pacifiquement pour emballer le jury composé de la « Legend » Vinii Revlon, mais aussi Missy NRC, papesse du hip-hop, et Lydie Lapeste, chanteuse et danseuse. Attention : le look sera aussi important que la technique !

Mais ce week-end ne se résumera pas à la seule bamboche mais constituera aussi un bon moyen de se cultiver avec des causeries ouvertes à toutes et tous sur l’avenir des réseaux, l’engagement militant dans l’art numérique ou le DIY pour la décennie qui vient. Shiny Gold, une installation expérience exceptionnelle et gratuite, permet de découvrir le travail gonflé de la plasticienne Nelly Ben Hayoun On conclut enfin avec l’exploration de l’univers hypnotique de Sabrina Ratté à travers l’exposition Aurae. Le tout ponctué de pauses food & drink. Sacré programme.

Quoi ? “This Is Not A Fu%ing Museum!”
Quand ? Samedi 21 et dimanche 22 mai 2022
Où ? La Gaîté Lyrique, 3bis rue Papin, Paris 3e

Recommandé
    Vous aimerez aussi
      Publicité