Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Paris : les plus beaux phénomènes célestes à observer d'ici la fin de l'année
© Macau Photo Agency / Unsplash
© Macau Photo Agency / Unsplash

Paris : les plus beaux phénomènes célestes à observer d'ici la fin de l'année

Mordu(e) d'astronomie ? Levez la tête : 2020 sera riche en pleines lunes, étoiles filantes et éclipses. 2020, l'Odyssée de l'Espace !

Par Tina Meyer
Advertising

UPDATE septembre 2020 - Par ordre chronologique d'apparation, voici 11 phénomènes saisissants, à observer à l'œil nu ou au téléscope. Après la magique lune bleue qui aura lieu le soir d'Halloween (alerte loups-garous !), ne ratez surtout pas la fascinante pluie de météores léonides (17 et 18 novembre) et le 14 décembre une éclipse solaire totale !


Des pleines lunes illuminant le ciel par une nuit noire, aux démentes pluies de météores, en passant par les éclipses lunaires : l'activité céleste est fascinante. Et l'année 2020 s'annonce particulièrement riche en phénomènes du genre ! Alors, pour vous aider à repérer les étoiles filantes ou à déceler une "lune bleue", nous avons dressé la liste des prochains événements astronomiques à ne manquer sous aucun prétexte. A vos lunettes et télescopes ! 

A venir : les 11 plus beaux phénomènes célestes à observer dans le ciel

© Shutterstock
© Shutterstock
© Shutterstock

Le 1er octobre : la micro-lune dite "lune de la moisson"

Kézako ? La pleine lune la plus proche de l'équinoxe d'automne, dans l'hémisphère nord. En général, elle a lieu en septembre. Mais cette année, une fois n'est pas coutume, la voici qui tombe le premier jour d'octobre. Cette pleine lune est également une micro-lune (l'opposé d'une super lune), ce qui signifie qu'elle se produit lorsque la lune est à son point le plus éloigné de la Terre. Cela la rend plus petite et un peu moins lumineuse. Ouvrez bien les yeux !

© Shutterstock
© Shutterstock
© Shutterstock

Le 7 octobre : une pluie de météorites draconiennes crachant le feu dans le ciel !

Kézako ? Une pluie de météorites annuelle, ainsi appelée parce que les étoiles filantes semblent provenir d'une constellation proche appelée le Dragon, aka Draco de son petit nom. Daenerys like this ! Les météores proviennent de débris laissés par la comète Giacobini-Zinner. La pluie sera au max le soir du 7 octobre, mais tentez aussi votre chance les 6 et 8 octobre. 

Advertising
© Shutterstock
© Shutterstock
© Shutterstock

Les 21 et 22 octobre : une pluie de météorites orionides

Kézako ? Une pluie de météores annuelle créée par la trace laissée par la comète de Halley. Les étoiles filantes semblent provenir de la constellation d'Orion dans le ciel. Conseil : si vous ratez ces deux dates, essayez de rattraper le coup en observant le ciel entre le 15 et le 29 octobre. Ces étoiles filantes pourraient bien réapparaître à ce moment !

© Macau Photo Agency / Unsplash
© Macau Photo Agency / Unsplash
© Macau Photo Agency / Unsplash

Le 31 octobre : la pleine lune bleue (alerte loups-garous !)

Kézako ? Que deux pleines lunes tombent dans un même mois, ça n'arrive pas très souvent : en général tous les deux ou trois ans. D'où l'expression anglophone "once in a blue moon", littéralement "une fois toutes les lunes bleues", utilisée pour désigner un événement qui ne se produit que très rarement. Attention, c'est juste une expression : la Lune ne sera pas de couleur bleue ce soir-là. N'empêche que quantité de croyances populaires entourent ce moment. On dit que c’est un moment de bilan, d’introspection, où l’on reconnait ses erreurs et où l’on pardonne. Vous savez ce qu'il vous reste à faire...

 

Advertising
© Shutterstock
© Shutterstock
© Shutterstock

Les 17 et 18 novembre : la pluie de météores Léonides

Kézako ? Une pluie de météores très rapides et ultra-brillantes. Semblant provenir de la constellation du Lion, ces étoiles filantes proviennent en fait de la comète Tempel-Tuttle. Un phénomène à observer de préférence juste avant l'aube. Bien que l'apogée se situe vers la mi-novembre, ça vaut la peine, conseil d'ami, de surveiller le ciel entre le 5 et le 29 novembre.

© Ashwini Chaudhary /Unsplash.
© Ashwini Chaudhary /Unsplash.
© Ashwini Chaudhary /Unsplash.

Les 29 et 30 novembre : l'éclipse lunaire pénombrale

Kézako ? Lorsque l'ombre extérieure de la Terre tombe sur la Lune, elle rend celle-ci plus sombre. Un phénomène saisissant, visible un peu partout dans le monde (passez le mot aux copains !) : en Europe, Asie, Amérique du Nord, Amérique du Sud, Australie et Pacifique.

Advertising
© Emilia Niedźwiedzka / Unsplash.
© Emilia Niedźwiedzka / Unsplash.
© Emilia Niedźwiedzka / Unsplash.

Le 30 novembre : la pleine lune dite "du Castor"

Kézako ? La pleine lune de novembre est appelée "lune du castor" car dans l'hémisphère nord, cette période de l'année est associée à la construction des barrages d'hiver par ces petites bébêtes poilues. On l'appelle aussi "lune de gel" ou, plus badant, "lune de deuil", car c'est la dernière pleine lune avant celle du 21 décembre (solstice d'hiver dans l'hémisphère nord).

© Cris Baron / Unsplash
© Cris Baron / Unsplash
© Cris Baron / Unsplash

Les 14 et 15 décembre : la pluie de météorites géminides

Kézako ? Attendez-vous à voir plus de 100 étoiles filantes brillantes par heure à l'apogée des Geminides ! Cette pluie de météores semble venir de la constellation des Gémeaux, d'où son nom, mais elle provient en fait de 3200 Phaethon, une comète rocheuse.

 

Advertising
© Shutterstock
© Shutterstock
© Shutterstock

Le 14 décembre : une fantastique éclipse solaire totale

Kézako ? Les éclipses solaires se produisent lorsque le soleil, la lune et la Terre sont alignés. Un phénomène forcément rare. Lorsque la lune se déplace devant le soleil, elle bloque temporairement la lumière du soleil et laisse la Terre dans l'ombre. Attention ! Pour observer une éclipse totale du soleil, il est capital de se protéger les yeux sous peine de souffrir de lésions irréversibles. 

© Shutterstock
© Shutterstock
© Shutterstock

Les 21 et 22 décembre : une rare pluie de météores Ursid

Kézako ? Une pluie de météores causée par des débris de la comète 8P/Tuttle. Elle est assez rare. Attendez-vous à une dizaine d'étoiles filantes par heure !

Advertising
© Shutterstock
© Shutterstock
© Shutterstock

Le 30 décembre : la pleine lune dite "de la longue nuit"

Kézako ? Dans l'hémisphère nord, elle tombe au milieu de l'hiver. Du coup, cette pleine lune de décembre est appelée "lune froide", ou "la lune de la longue nuit", en raison de sa proximité avec le solstice d'hiver de l'hémisphère nord.

C'est passé ! (mais c'était fou)

© Shutterstock
© Shutterstock

Le 3 août : la pleine lune dite "de l'esturgeon"

Kézako ? La pleine lune d'août est appelée ainsi parce qu'historiquement, c'était un mois où on pouvait trouver un grand nombre de poissons dans les lacs où pêchait la tribu indigène des Algonquins d'Amérique du Nord. On l'appelle aussi "lune du maïs vert", "lune de l'orge", "lune des fruits" et "lune des céréales".

© Shutterstock
© Shutterstock

Les 12 et 13 août : la pluie de météores des Perséides

Kézako ? Les pluies de météores - ou étoiles filantes - sont des débris laissés dans le sillage des comètes qui passent. Romantique, n'est-ce pas ? Les Perséides proviennent de la comète Swift-Tuttle, et sont ainsi appelées parce qu'elles semblent être originaires de la constellation de Persée. Les Perséides sont l'une des plus belles pluies de météores de l'année. Vous pourrez apercevoir jusqu'à 100 météores par heure. Elles seront visibles entre le 17 juillet et le 24 août 2020, le pic tombant les 12 et 13 août.

Advertising
© Shutterstock
© Shutterstock

Le 2 septembre : la "lune de maïs"

Kézako ? La pleine lune de septembre est généralement la "lune des moissons", mais cette année, elle tombe en octobre. Dans ce cas, la lune de septembre est appelée "lune du maïs" ou "de l'orge".

22 septembre : l'Equinoxe de septembre

Kézako ? Il y a deux équinoxes chaque année : l'équinoxe de mars, et l'équinoxe de septembre. Ils tombent lorsque la durée du jour et de la nuit est presque égale. Dans l'hémisphère nord, l'équinoxe de septembre est connu comme l'équinoxe d'automne, et annonce le début de la nouvelle saison, tandis que dans l'hémisphère sud, il est considéré comme le début du printemps.

Recommandé

    Vous aimerez aussi

      Advertising