Sur la piste des grands singes

Que faire
  • 2 sur 5 étoiles
0 J'aime
Epingler
 (Chimpanzé traversant une route / © Jean‐Michel Krief)
1/10
Chimpanzé traversant une route / © Jean‐Michel Krief
 (© Jean‐Michel Krief)
2/10
© Jean‐Michel Krief
 (Vue de l'exposition 'Sur la piste des grands singes' / Photo : © Bernard Faye)
3/10
Vue de l'exposition 'Sur la piste des grands singes' / Photo : © Bernard Faye
 (Archives du Muséum d’histoire naturelle / Isidore Geoffroy Saint‐Hilaire / © MNHN ‐ Bibliothèque Centrale)
4/10
Archives du Muséum d’histoire naturelle / Isidore Geoffroy Saint‐Hilaire / © MNHN ‐ Bibliothèque Centrale
 (Vue de l'exposition 'Sur la piste des grands singes' / Photo : © Bernard Faye)
5/10
Vue de l'exposition 'Sur la piste des grands singes' / Photo : © Bernard Faye
 (Chimpanzés ‐ séance d’épouillage / © Jean‐Michel Krief)
6/10
Chimpanzés ‐ séance d’épouillage / © Jean‐Michel Krief
 (Vue de l'exposition 'Sur la piste des grands singes' / Photo : © Bernard Faye)
7/10
Vue de l'exposition 'Sur la piste des grands singes' / Photo : © Bernard Faye
 (Vue de l'exposition 'Sur la piste des grands singes' / Photo : © Bernard Faye)
8/10
Vue de l'exposition 'Sur la piste des grands singes' / Photo : © Bernard Faye
 (Jeunes chimpanzés / © Jean‐Michel Krief)
9/10
Jeunes chimpanzés / © Jean‐Michel Krief
 (Vue de l'exposition 'Sur la piste des grands singes' / Photo : © Bernard Faye)
10/10
Vue de l'exposition 'Sur la piste des grands singes' / Photo : © Bernard Faye

Mais qui sont ces grands singes ? Que sait-on, finalement, de nos proches parents ? Chimpanzés, gorilles, orangs-outangs : autant de « parodies d’humains » que les voyageurs ébahis du XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles décrivaient comme des hommes sauvages poilus, de grands primates sans queue qui nous ressemblent. Mais encore ? Des objets de science, des cibles, des bêtes de scène. Des King-Kong qui ont nourri notre inconscient collectif et d’innombrables fantasmes simiesques, faisant écran à notre savoir (très à peu près) en matière de gorilles.

Le muséum d’Histoire naturelle propose de remettre les pendules à l’heure en partant à la rencontre de nos cousins, pour en apprendre davantage sur leurs origines et leur mode de vie dans la forêt tropicale. L’occasion d’observer crottes, urines, comportements alimentaires, sociaux et culturels (de la danse à l’automédication), l’organisation et le fonctionnement des groupes, ou les études et le matériel scientifiques qui ont permis de débroussailler tout ça. Photos spectaculaires, vidéos, sculptures taille réelle, spécimens naturalisés, squelettes… C’est dans une ambiance soi-disant forestière, tamisée et « immersive » que l’on fait connaissance avec le grand singe et ses ennemis : prédateurs, déforestation, chasse, capture, braconnage, maladies et pollution. Dangers en pagaille à l’horizon.

Plein d’histoire et beaucoup de nature pour une expo écolo-pédago (bilingue français / anglais) un peu décevante au niveau scénographique, mais après laquelle nul ne pourra prétendre qu’il ignorait la menace, risquant de déclencher vague de dons (pour lutter contre le braconnage dans le parc de Kibale en Ouganda), vocations vétérinaires ou envie de (re)voir ‘Gorilles dans la brume’ (Dian Fossey est une idole).

Tous les jours sauf le mardi de 10h à 18h.

Par Clémentine Thiébault

Publié :

Site Web de l'événement http://www.mnhn.fr/fr
LiveReviews|0
1 person listening