Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Cimetière de Montmartre

Cimetière de Montmartre

Sites et monuments, Edifices et sites religieux Abbesses Libre
Recommandé
1/15
© Emmanuel Chirache
2/15
Une sépulture en forme de vaisseau spatial. © Emmanuel Chirache
3/15
Un gisant. © Emmanuel Chirache
4/15
© Emmanuel Chirache
5/15
Le visage du buste du médecin Guy Pitchal est sculpté en creux, ce qui donne l'impression qu'il vous suit du regard partout. © Emmanuel Chirache
6/15
© Emmanuel Chirache
7/15
© Emmanuel Chirache
8/15
© Emmanuel Chirache
9/15
© Emmanuel Chirache
10/15
© Emmanuel Chirache
Le cimetière de Montmartre
11/15
© Emmanuel Chirache
12/15
© Emmanuel Chirache
13/15
Ascenseur pour le 7e ciel. © Emmanuel Chirache
14/15
15/15
© Emmanuel Chirache

Time Out dit

Truffaut, Nijinsky, Berlioz, Degas, Offenbach et le poète allemand Heine reposent tous au cimetière de Montmartre. Zola y résidait avant son déménagement au Panthéon. La première grande célébrité du french cancan la Goulue, un des modèles favoris du peintre Toulouse-Lautrec, et Alphonsine Plessis qui inspira à Alexandre Dumas 'La Dame aux camélias' et à Verdi 'La Traviata', sont aussi enterrées dans ce qui est connu comme le « cimetière du Nord ». Et que dire du monument démesuré qui signale la dernière demeure du duc de Montmorency ? Un peu m'as-tu-vu.

Une visite sur la tombe de la star de la variété française Dalida s’impose, autant pour admirer son imposante statue que pour apercevoir les étranges fans qui viennent en pèlerinage. Un monument funéraire grandiose, représentant la chanteuse qui s’est donné la mort en 1987, commémore cette icone de la pop et de la culture gay. Pour s'y rendre, il faut passer devant la tombe du médecin de Dalida, Guy Pitchal, une escale à ne pas rater. Une partie de son buste a été sculptée en creux, ce qui donne l'impression que le visage du défunt vous suit partout... inquiétant.

Mais le plus important reste les balades hasardeuses qu'on peut faire dans ce cimetière, dont la topographie insolite, à cheval sur la butte, permet des points de vue incroyables : vues plongeantes ou profondes perspectives, c'est une joie pour les photographes et les promeneurs. Il faut dire que les tombes du commun des mortels sont parfois plus belles et poétiques que celles des grands de ce monde. Qu'elles soient sobres à l'extrême ou baroques jusqu'au détail, que la nature y ait repris ses droits ou que les plaques viennent d'être gravées, on y trouve toujours une raison de s'émouvoir, de s'émerveiller même.

Par Anna Moreau

Publié :

Infos

Adresse 20 avenue Rachel (accès depuis les escaliers rue Caulaincourt)
18e
Paris

Transport Métro : Blanche ou Place de Clichy
Prix Entrée libre
Contact
Heures d'ouverture Du lundi au vendredi de 8h à 17h30, samedi de 8h30 à 17h30, dimanche de 9h à 17h30 (6 nov-15 mars) et du lundi au vendredi de 8h à 18h, samedi de 8h30 à 18h, dimanche de 9h à 18h (16 mars-5 nov)
Vous êtes propriétaire de ce commerce ?
Vous aimerez aussi
    À la une