52 Faubourg Saint-Denis

Restaurants, Français Strasbourg-Saint-Denis
Recommandé
  • 4 sur 5 étoiles
  • 4 sur 5 étoiles
(4Appréciations)
13 J'aime
Epingler
52 Faubourg Saint-Denis
© Joan Bracco

Une ancienne boucherie, un décor industriel aussi sobre que chic, une politique sans réservation, des serveurs tous plus beaux les uns que les autres, une cuisine qui fonctionne en continu… La troisième table de Charles Compagnon (après le Richer et L’Office) ressemble à s’y méprendre au résultat d’une conférence sur les nouvelles tendances à succès de la restauration. Ce qui, en soi, est loin d’être un mal, surtout quand on sait choisir son heure. Par exemple, ce mardi-là, glaçante soirée de janvier, toutes les tables étaient prises d’assaut dès 20h, mais le service non-stop (de 8h à minuit) permet justement d’éviter ce genre d’embouteillage. Et de profiter, comme il se doit, de ce bel espace aéré, du service détendu et efficace, du menu précis et concis, et de la carte des vins capable de proposer une honorable sélection sans trop appuyer sur les prix. Dans les assiettes, beaucoup d’imagination et de belles choses. Certes, quelqu’un en cuisine semble avoir une passion presque pathologique pour les aliments découpés en petits cubes, une astuce intéressante qui nous a pourtant semblé presque comique au bout de trois plats. Mais mis à part cette petite obsession architecturale, rien à redire.

Pour commencer : un tartare de Saint-Jacques, d’huîtres et de pommes bien acidulées, caché dans une sorte de pain soufflé et craquant, lui-même déposé sur une crème de champignon. Etonnant, et délicieux. Comme cette autre entrée en matière, un espadon mariné aux olives, aux poires, aux radis noirs et aux amandes, accompagné d’une tuile pimentée. C’est parfois difficile à manger, les associations sont surprenantes mais elles fonctionnent. Au moins, on ne s’ennuie pas. Les plats de résistance, eux, jouent plutôt les saveurs sûres. D’un côté de la table, des carrés (on vous a prévenu) de canards rôtis, escortés d’une réjouissante purée de betterave et d’un enchevêtrement d'endives confites. De l’autre, un coq au vin déstructuré, composé d’un carré (évidemment) de viande mijoté à petits feux, de pommes de terre, de champignons, de bacon et d’ail, dont on retrouve le goût dans une enivrante petite purée d’herbe. Une fois de plus, on est bien loin de ce à quoi l’on pouvait s’attendre, mais les bonnes idées sont là. Après avoir fait une halte au milieu d’un généreux plateau de fromages, le repas s’achève avec des carrés (bah oui) de pain de Gênes, une pâtisserie spongieuse originaire d’Italie, assortis de pruneaux au thé, de tuiles aux amandes et d’une boule de glace à la fleur d’oranger. Un dessert à l’image de tous les plats goûtés ce soir-là : un intitulé un peu compliqué qui laisse songeur, mais qui finit par l’emporter, grâce aux couleurs, aux saveurs, à la précision et à l’enthousiasme de cette cuisine. Alors, reviendrons-nous au 52 Faubourg Saint-Denis ? Oui, et avec plaisir !

Par EH/AW

Publié :

Nom du lieu 52 Faubourg Saint-Denis
Contact
Adresse 52 rue du Faubourg Saint-Denis
10e
Paris

Heures d'ouverture Tous les jours de 8h à minuit (en continu)
Transport Métro : Château d'Eau
Vous êtes propriétaire de ce commerce ?

You may be interested in:

Average User Rating

4 / 5

Rating Breakdown

  • 5 star:1
  • 4 star:2
  • 3 star:1
  • 2 star:0
  • 1 star:0
LiveReviews|4
1 person listening
Emmanuel Chirache

Je ne sais pas si je suis tombé un bon soir, mais personnellement j'ai rarement aussi bien mangé à Paris (certes pour un prix élevé, qui n'est pas non plus scandaleux). Chaque plat apportait des touches de saveur inédites et des accords inattendus mais superbement réussis. Seul le dessert s'est révélé un tout petit peu décevant par rapport à la qualité fantastique des entrées et des plats. Autour de moi, tous les convives ont semblé autant apprécier leur repas et chacun s'est empressé de goûter l'assiette de son voisin, un bon signe ! Les vins n'ont pas à rougir (sauf si leurs tannins les y poussent), car ils sont tout autant raffinés. Une formidable soirée.

Communicare
tastemaker

Le quartier change et le 52 faubourg Saint Denis en est la preuve. Une cuisine sophistiquée, une carte des vins soignées, une déco épurée, on en oublierait presque que nous sommes encore dans un quartier populaire. Pour ceux qui aiment manger et découvrir des nouveautés, ça se passe au 52.

Guillaume D
tastemaker

Une cuisine raffinée, élaborée et travaillée à prix raisonnables, c'est le concept du 52. L'ambiance tamisée et industrielle et le service très sympa vous font vous sentir comme un poisson dans son bocal. Les assiettes sont belles et les saveurs vous font virevolter les papilles. C'est vraiment une bonne adresse pour vous faire plaisir avec de la cuisine moderne et savoureuse ! 

Thibaut

Encore une nouvelle adresse de bistrot dans la très courue rue du Faubourg Saint Denis.

Déco sobre et minimaliste et ambiance très sympa. Service impeccable, rapide.

Les assiettes sont travaillées avec un effort particulier sur la présentation.

J'ai testé des gnocchis en entrée puis un mignon de cochon et dans les deux cas, j'ai trouvé les accompagnements et les petites touches de saveurs très réussies. Le met principal manquait quant à lui d'un peu de saveur.

A noter une belle carte des vins, classée par prix, original et finalement très pratique pour faire son choix.