La République Pâtissière

Restaurants, Pâtisserie 3e arrondissement
  • 3 sur 5 étoiles
1 J'aime
Epingler
 (© DR)
1/6
© DR
 (© Camille Tissot)
2/6
© Camille Tissot
 (© Camille Tissot)
3/6
© Camille Tissot
 (© Camille Tissot)
4/6
© Camille Tissot
 (© Camille Tissot)
5/6
© Camille Tissot
 (© Camille Tissot)
6/6
© Camille Tissot

Ce n’est plus un secret pour personne, la pâtisserie a tendance à devenir un petit luxe. Les gourmands n’hésitent pas à mettre la main au porte-monnaie pour dégoter la douceur originale qui viendra exciter leurs papilles. Ces plaisirs ultra tendance se revisitent sans fin – éclairs, choux à la crème, macarons ­– mettant sans complexe les simples gâteaux des boulangeries à la trappe. Profitant de cet engouement, quatre passionnés reconvertis ont lancé le concept de pâtisserie artisanale collective. Après avoir testé la vente en ligne, le collectif gourmand a décidé d’ouvrir sa propre boutique, La République Pâtissière, rue de Saintonge (3e). Chaque jour, ils remontent leurs manches dans leur laboratoire commun situé porte de la Villette, avant de livrer leurs créations dans le Marais.

Si chacun aime à travailler le sucré, ils s’affairent à des tâches bien différentes selon leurs marques : B[n]S Kitchen revisite les saveurs des macarons, L’Angélique se perfectionne en cake, Mademoiselle Proust explore les souvenirs de la madeleine et des biscuits secs, et enfin Choo modernise les petits choux à la crème en version sucrée ou salée. C’est cher, c’est beau, mais diablement bon ! On arrive un peu par curiosité, et puis on nous propose de goûter à tout. Alors devant tant d’arguments, et surtout la bouche pleine, on finit par avouer notre faiblesse pour les petits choux (1,50 € pièce quand même) de Pascale Fille (Choo), montés ou à l’unité, qui s’affichent sous toutes les coutures en version salée, au houmous ou œufs brouillés à la féta et menthe fraîche, et version sucrée, celui à la crème pâtissière au rhum et à la vanille bourbon et celui au jasmin sont à tomber. Les macarons (2 € pièce) qui paradent derrière la vitrine ne nous laissent pas indifférents non plus, surtout celui au gorgonzola et noix. On joue les fins connaisseurs du bout des doigts et on prend le même plaisir qu’on avait à soulever les cloches en verre sur les étagères de nos grands-mères, pour piquer une de ces petites madeleines et autres gâteaux secs raffinés.

Par Camille Tissot

Publié :

Nom du lieu La République Pâtissière
Contact
Adresse 57 rue de Saintonge
3e
Paris

Heures d'ouverture Du mardi au vendredi de midi à 20h, samedi de 10h à 20h, dimanche de 10h à 16h
Transport Métro : Filles du Calvaire
Vous êtes propriétaire de ce commerce ?
LiveReviews|0
1 person listening

Plus de lieux

De nos partenaires