Paperboy

Restaurants, Etats-Unis Oberkampf
Recommandé
  • 4 sur 5 étoiles
  • 4 sur 5 étoiles
(2Appréciations)
7 J'aime
Epingler
 (© Time Out / AW)
1/23
© Time Out / AW
 (© Time Out / AW)
2/23
© Time Out / AW
 (© Time Out / AW)
3/23
© Time Out / AW
 (© Time Out / AW)
4/23
© Time Out / AW
 (© Time Out / AW)
5/23
© Time Out / AW
6/23
 (© Time Out / AW)
7/23
© Time Out / AW
8/23
9/23
10/23
11/23
12/23
13/23
14/23
15/23
16/23
17/23
18/23
19/23
20/23
21/23
 (© Time Out / AW)
22/23
© Time Out / AW
23/23

« Demandez, demandez les nouvelles fraîches ! » Chez Paperboy (le petit livreur typique de journaux américains, héros d'un vieux jeu vidéo), ce sont plutôt les produits qui sont frais. En effet, pas de titres de presse dans ce bel espace lumineux mais de la grignote simple, soignée et savoureuse.

On s'installe sur l'une des jolies tables en bois clair, à côté d'une cagette de fruits qui repose là l'air de rien, face à la grande cuisine qui se donne en spectacle au fond de la salle. Le menu est assez bref. Les formules du brunchs n'officient que le week-end. Dommage, parce qu'on se serait bien accordé un « Fatty » avec son english burger, ses baked beans, ses pancakes, sa boisson chaude et son jus de fruits frais (23 euros) ou un « Paperben », décliné avec des œufs Bénédicte, une salade et des bananes caramélisées (23 euros).

Au diable les regrets. On se rabat sur la carte du déjeuner, entre sandwichs et salades, pour opter pour un « Turkey » (pain brioché, dinde, bacon, cheddar – 10 euros) et un « Smoked and fresh » (bagel, saumon bio, oignons rouges, fromage frais, citron et coriandre – 13 euros), escortés tous les deux par une salade et un très bon coleslow. Et pour donner à tout ça des airs de petit-déjeuner, on allonge avec un café au lait réalisé dans les règles de l'art et des œufs à la coque (4 euros) qui viennent par paire, parfaitement cuits et accompagnés de vaillants soldats de pain grillé et d'un morceau de beurre.

C'est franchement bon, les recettes sont simples, certes, mais toutes faites maison – de la limonade aux desserts – et précisément exécutées, avec générosité et sens du produit. La preuve ? On ressort de là avec l'impression d'avoir très bien mangé, mais sans craindre pour autant de se faire mettre à l'amende par la brigade anti-gras. Un vrai tour de force. Et si vous ajoutez à tout ça un accueil chaleureux et délicat, vous comprendrez aisément pourquoi ce Paperboy risque de devenir une place de choix. 

Par AW

Publié :

Nom du lieu Paperboy
Contact
Adresse 137 rue Amelot
11e
Paris

Heures d'ouverture Lundi - Vendredi 12h -14h30 Samedi - Dimanche 10h30 - 18h
Transport Métro : République, Filles du Calvaires ou Oberkampf
Vous êtes propriétaire de ce commerce ?

Average User Rating

3.5 / 5

Rating Breakdown

  • 5 star:0
  • 4 star:1
  • 3 star:1
  • 2 star:0
  • 1 star:0
LiveReviews|2
1 person listening
Marie L

Allez-y, foncez pour le brunch du week-end! Des oeufs Bénédicte savoureux, un jus frais sur mesure, une boisson chaude et un dessert, le tout accompagné de pain frais original (du pain noir et du pain "matcha" lors de notre visite), des serveurs charmants et un cadre "So cool" (ok, le brunch est à 25 euros), mais on ne regrette pas cette petite folie et on se réjouis d'y retourner! Big up à la toute la team du PaperBoy pour son accueil.

MDR
tastemaker

Bienvenue dans le temple de l'instagram ! Le Paperboy est un petit caché du 11e. Ici, lorsque l'on passe la porte, c'est par de grands cageots de fruits et légumes que nous sommes accueillis. Au mur : des bonbons et boissons en bouteille venus des quatre coins du monde, des plantes grasses (so Pinterest) et des livres sur le street art. Au niveau du menu : un peu cher, mais vraiment bon pour un lunch un peu rapide : avocat, saumon, creamcheese, bacon, chedar, coleslaw : les sandwichs sont fait à la commande et respirent la fraîcheur. Originaux et servis dans dans de petits paniers, ils ont le mérite de caler les gros appétits. Et si jamais il vous reste de la place, goûtez au merveilleux Brookie (mélange entre brownie et cookie).