Paradis

Restaurants, Français Poissonnière
  • 3 sur 5 étoiles
3 J'aime
Epingler
paradis
1/4
paradis
2/4
paradis
3/4
Paradis (DR )
4/4
DR

Plus besoin d’imaginer le Paradis : il existe ! On dit même qu’il a pris ses quartiers du côté de la gare de l’Est, rue de Paradis pour être plus précis. Coïncidence ? Je ne crois pas. Nous voilà donc dans le 10e, à deux pas du septième ciel. Depuis la rue, le café-restaurant du trio David Lanher, Patrick Samot et Emmanuel Delavenne inspire confiance et prédit une belle soirée. Petits coins intimes éclairés à la bougie, grandes tablées et chaises Mallet-Stevens signent la déco du lieu. Une ambiance dorée et intimiste qui colle parfaitement avec l’image d’Eden que l’on attendait de ce bistrot chic.

Il manquera seulement un sourire à la serveuse pour être effectivement au paradis. Pourtant, l’endroit ne manque pas de sophistication, à commencer par la carte qui s’amuse à nous tendre quelques pièges : perlines ? Trofies ? Shiitaké ? N’hésitez pas à dégainer votre téléphone pour décrypter le menu bien ficelé du jeune Nicolas Gauduin. Ce soir-là, notre appétit cède à l’appel du fameux « œuf parfait », dont le maître des lieux vante la cuisson à 64°. On saluera l’extrême douceur de cette entrée (notre coup de cœur), un délicieux met accompagné d’éclats de noisette, de délicates lamelles de jambon et d’une crème de céleri : juste parfait.

Puis c’est au tour du gigot d’agneau à la plancha serti de légumes croquants de venir égayer nos papilles. Un plat copieux à la cuisson réussie, qui n’a pourtant rien de bien extraordinaire. Si vous ne voulez pas redescendre tout de suite sur terre, misez plutôt sur le pavé de mulet et sa couronne de pleurotes, un brin plus parfumé que le morceau de viande à 24 euros. Aucun doute quant à la qualité des produits que le chef réduit à la casserole, tout est frais et de belle composition. Vous n’aurez très certainement plus très faim, mais on vous déconseille de craquer pour le carrotcake, promis tiède et servi froid, trop moelleux, et pas assez fondant. Qu’importe les desserts, pourvu qu’on ait l’ivresse. Et à ce titre, difficile de ne pas céder à la tentation du cocktail. Des breuvages pleins d’imagination, autour de 10 euros. Pas tout à fait le paradis, mais on s'en rapproche fortement. 

Par Elsa Pereira

Publié :

Nom du lieu Paradis
Contact
Adresse 14 rue de Paradis
10e
Paris

Heures d'ouverture Du lundi au vendredi de 10h à 1h, le samedi de 20h à 2h
Transport Métro : Gare de l'Est
Vous êtes propriétaire de ce commerce ?

You may be interested in:

LiveReviews|0
1 person listening