Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right La Table Afghane

La Table Afghane

Restaurants, Afghan Plaisance
Recommandé
5 sur 5 étoiles
La table Afghane (La table Afghane ©JC)
1/5
La table Afghane ©JC
La table Afghane (La table Afghane ©JC)
2/5
La table Afghane ©JC
La table Afghane (La table Afghane ©JC)
3/5
La table Afghane ©JC
La table Afghane (La table Afghane ©JC)
4/5
La table Afghane ©JC
La table Afghane (La table Afghane ©JC)
5/5
La table Afghane ©JC

Time Out dit

5 sur 5 étoiles

Attention les amis ! Nous nous efforçons d'être précis, mais la situation particulière nous oblige à quelques ajustements. Alors vérifiez que les lieux soient bien ouverts avant de vous y rendre.

La cuisine afghane au carrefour du Moyen-Orient et de l’Asie centrale.

Pour qui ? Les âmes voyageuses.
Le plat culte ? Les très addictifs pakawras, des beignets de pommes de terre au curcuma.

Arrivé en France en 1983, monsieur Watanyar, le patron, ne s’imaginait pas restaurateur. C’est sa sœur qui a eu l’idée de La Table Afghane et qui régale depuis l’ouverture, il y a quinze mois, la clientèle de quartier.

On prend place sur des banquettes recouvertes de couvertures colorées. Au mur, des photographies d’Afghans, reconnaissables à leur regard profond. On s’enfile un dogh (4 €), la boisson traditionnelle à base de yaourt salé, de concombre et de menthe. C’est très bon : un peu comme du tzatziki liquide et copieux !

Au fond de la salle, le buffet nous tend les bras. Tous les jours au déjeuner, quatre entrées, quatre plats et deux desserts à volonté (13,90 €). Le serveur nous explique les intitulés de chaque mets. En bon élève, on goûte à tout. Pour commencer, les pakawras, un cousin de la chips de pomme de terre avec du curcuma et des boulettes végétariennes aux lentilles. Une sauce tomate épicée vient relever le tout. C’est parfait, on va même chercher un peu de rab. On poursuit le voyage sensoriel avec du riz safrané, des aubergines grillées et mijotées, des blancs de poulet effilochés et des patates. Ca fait penser à la cuisine indienne, en beaucoup plus doux.

En dessert, on se sert timidement une cuillère de firni, une crème au lait parfumée à la cardamome, pistache et amandes effilées pour finalement n’en faire qu’une bouchée. Avec un thé au safran (3 €), on s’imagine un instant en Afghanistan. C’est sûr, on reviendra au dîner pour découvrir la proposition à la carte et poursuivre le voyage. 

Par Jill Cousin

Publié :

Infos

Adresse 107 rue Didot
14e
Paris

Transport Métro : Alésia
Prix Buffet à volonté le midi à 13,90 €, le soir environ 25 € à la carte.
Contact
Heures d'ouverture Du lundi au samedi de midi à 14h30 et de 19h à 22h30.
Vous êtes propriétaire de ce commerce ?
Vous aimerez aussi
    À la une