Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Le Sot l'y laisse

Le Sot l'y laisse

Restaurants, Bistrot Charonne
3 sur 5 étoiles
5 sur 5 étoiles
(3Appréciations)
Le Sot-l'y-laisse (© LRD/Time Out Paris)
1/6
© LRD/Time Out Paris
Le Sot-l'y-laisse (© LRD/Time Out Paris)
2/6
© LRD/Time Out Paris
Le Sot-l'y-laisse (© LRD/Time Out Paris)
3/6
© LRD/Time Out Paris
Le Sot-l'y-laisse (© LRD/Time Out Paris)
4/6
© LRD/Time Out Paris
Le Sot-l'y-laisse (© LRD/Time Out Paris)
5/6
© LRD/Time Out Paris
Le Sot-l'y-laisse (© LRD/Time Out Paris)
6/6
© LRD/Time Out Paris

Time Out dit

3 sur 5 étoiles

« Ce matin, comme tous les mardis matin, Dominique Bretodeau est parti pour acheter un poulet fermier. (…) Son plus grand plaisir sera de décortiquer la carcasse encore brûlante avec les doigts, en commençant par le sot-l'y-laisse. » Le 'Fabuleux destin d'Amélie Poulain' rendait un bel hommage au charme désuet du célèbre morceau de volaille. Tranquillement campé rue Alexandre Dumas derrière sa devanture rouge vieilli, le bistrot qui en a pris le nom aurait certainement sa place dans un film de Jeunet. 

A l’heure du déjeuner, sa douzaine de tables en bois ne sont pas toutes occupées, et on profite dans la salle lumineuse d’une ambiance très paisible. C’est d’ailleurs le midi que les tarifs de ce restaurant à légère influence asiatique sont les plus intéressants : 25 € la formule complète avec deux spécialités au choix à chaque fois.

Le jour où nous venons, le serveur nous conseille un carpaccio de tomates avec une certaine insistance, les fruits provenant du célèbre maraîcher Joël Thiébault : « Vous savez qui c’est ? » Oui, on sait (il fournit d’ailleurs le restaurant Martin, une très bonne adresse). On décide donc de goûter cette entrée diététique… Qui l’est finalement trop. Les tranches oranges et rouges, à peine assaisonnées et peu travaillées, manquent de goût. Franchement, les plantes herbacées que cultive une amie dans son jardin du Lot ont plus de caractère… 

Heureusement, on se régale ensuite d’un pavé de thon blanc, mi-cuit et parfaitement tendre, accompagné d’un risotto fondant. A côté, la caille farcie rôtie et sa salade de lentilles vertes excitent moins nos papilles, mais la viande est quand même délicatement cuisinée. Une traditionnelle crème brûlée très réussie vient clore notre déjeuner. Pour ce qui est du vin… Tiens, on a oublié de boire – si, si, ça peut nous arriver ! (Bon, ok, que le midi). Il faut dire qu’aucune carte ne nous a été apportée, ni aucune suggestion faite. 

Entre les tomates à l’état brut et nos ballons restés vides, on sort du Sot l’y laisse léger comme du duvet de gallinacée. Votre expérience sera probablement différente si vous venez le soir ou commandez à la carte. Mais il faudra compter de 14 à 20 € l’entrée, 25 à 31 € le plat et 8 à 11 € le dessert… C'est un peu se déplumer pour ce qu'il y a à picorer.

Par Lucile Roger Durieux

Publié :

Infos

Adresse 70 rue Alexandre Dumas
11e
Paris

Transport Métro : Alexandre Dumas
Prix Formule midi entrée-plat-dessert à 25 €. Plats à la carte entre 25-31 €
Contact
Heures d'ouverture Fermé le samedi midi, le lundi midi et le dimanche.
Vous êtes propriétaire de ce commerce ?

Votre avis (3)

5 sur 5 étoiles