Les Petites Sorcières

Restaurants, Bistrot 14e arrondissement
  • 3 sur 5 étoiles
  • 2 sur 5 étoiles
(1Appréciation)
0 J'aime
Epingler
Les petites sorcières (© LRD/Time Out Paris)
1/9
© LRD/Time Out Paris
Les petites sorcières (© LRD/Time Out Paris)
2/9
© LRD/Time Out Paris
Les petites sorcières (© LRD/Time Out Paris)
3/9
© LRD/Time Out Paris
Les petites sorcières (© LRD/Time Out Paris)
4/9
© LRD/Time Out Paris
Les petites sorcières (© LRD/Time Out Paris)
5/9
© LRD/Time Out Paris
Les petites sorcières (© LRD/Time Out Paris)
6/9
© LRD/Time Out Paris
Les petites sorcières (© LRD/Time Out Paris)
7/9
© LRD/Time Out Paris
Les petites sorcières (© LRD/Time Out Paris)
8/9
© LRD/Time Out Paris
Les petites sorcières (© LRD/Time Out Paris)
9/9
© LRD/Time Out Paris

Le bistrot de la chef Ghislaine Arabian.

Est-ce parce que l’adresse nous avait été conseillée par une amie au bec fin ? Ou bien parce qu’il s’agissait de la table de la célèbre chef Ghislaine Arabian ? On attendait en tout cas beaucoup de ce petit bistrot installé dans le 14e arrondissement. Impatients de rencontrer un grand nom de la cuisine hexagonale (deux étoiles au Guide Michelin en 1995 pour son restaurant Le Pavillon Ledoyen, et ancien membre du jury de Top Chef), on était ce soir-là les premiers clients à prendre place dans la petite salle très simplement décorée. Hélas, le repas nous a un peu déçus.

L’aventure avait pourtant bien commencé : c’est Ghislaine Arabian elle-même, charismatique et naturelle, qui vient prendre commande. Alors, évidemment, on suit ses suggestions, et on choisit en entrée le sauté de petites seiches de Sète façon basquaise. Première déception : les céphalopodes vantés par la chef paraissent peu travaillés malgré les tomates et la sauce qui les accompagnent. Si bien que l’assiette, très colorée, a finalement plus d’allure que de goût… Problème similaire avec les figues rôties et le homard de Saint Jules : les ingrédients sont de qualité, mais peu assaisonnés et laissés les uns à côté des autres sans véritable liant gustatif. A ce stade, franchement, on se demande où sont passées les étoiles de madame Arabian…

En plat principal, on se réconforte avec une très bonne dorade sauvage rôtie, parfumée aux agrumes et entourée d'aubergines farcies. Mais notre deuxième choix, le saumon bio d’Irlande servi sur un miso de légumes, manque encore de caractère. Après cette troisième déception, de mauvaises pensées nous viennent à l'esprit à l’idée de payer 59 € ce menu jusqu'ici sans prestige (c’est le prix de l'ensemble entrée-plat-dessert pour le dîner)… Et on commence à regretter de ne pas être venus le midi, où l'on trouve des  formules moitié moins chères.

C'est la douceur des desserts qui calme finalement notre amertume. On se régale avec l’Eton Mess, un dessert traditionnel anglais aux fraises et à la meringue, servi ici avec une boule de glace à la vanille. On apprécie également le Feuille à Feuille, sorte de millefeuille revisité où s’alternent fines plaques de chocolat noir et épaisses couches de framboises et crème fouettée… Le tout accompagné d'une glace au chocolat noir fumé, une saveur très originale... Comme on en a cherché tout le repas.

Par Lucile Roger Durieux

Publié :

Nom du lieu Les Petites Sorcières
Contact
Adresse 12 rue Liancourt
14e
Paris

Heures d'ouverture Du mardi au samedi de 12h à 14h30 et de 19h30 à 23h.
Transport Métro : Denfert-Rochereau
Prix Formule entrée-plat-dessert à 59 euros le soir
Vous êtes propriétaire de ce commerce ?

Average User Rating

2 / 5

Rating Breakdown

  • 5 star:0
  • 4 star:0
  • 3 star:0
  • 2 star:1
  • 1 star:0
LiveReviews|1
2 people listening
Véronique T

Tout à fait d'accord avec la critique de Time Out. J'y suis allée dîner un soir et, heureusement pour notre portefeuille, nous n'avons pas pris le menu dégustation. Les plats que nous avons mangés étaient en effet sans saveur, sans esprit, bref, pas du tout à la hauteur de la réputation du restaurant. Pour ne pas arranger les choses, le décor est banal et la salle particulièrement bruyante (c'était un week-end).

J'ajouterais que Madame Arabian ayant apparemment autre chose à faire que de s'occuper de sa cuisine, mieux vaut aller dépenser son argent ailleurs…