ZA

Restaurants
  • 2 sur 5 étoiles
0 J'aime
Epingler
 (© EChirache)
1/4
© EChirache
2/4
3/4
4/4

La rénovation des Halles et de leur canopée fut l'occasion pour certains entrepreneurs de proposer des projets « innovants » en tout genre. Comme toujours dans ces cas-là, il faut savoir démêler le vrai du discours de communication bien échafaudé, où les mots « concept », « créativité », « nouvelles technologies », « atypique » sont vidés de leur substance et jetés en pâture au client comme des poissons aux otaries. 

A cet égard, le café ZA, baptisé « nouveau café urbain et littéraire », s'impose comme l'archétype du snack camouflé par de savants discours autour du vivre-ensemble et de l'innovation technologique. Sous couvert de high-tech, ZA vous oblige donc à télécharger son appli avant même de commander quoi que ce soit. Tout passera par votre smartphone, lecture du menu, choix des plats, scan de la carte bleue (bien entendu) et paiement. Passons sur les bugs informatiques, après tout c'est le principe d'Internet de dérailler, il nous a semblé plus dérangeant d'être considéré comme un client web avant d'être un client tout court.  

Une fois captif, on peut s'installer sur l'une des longues tables (128 couverts pour l'instant en attendant la terrasse qui poussera le chiffre à 200) du restaurant. Créé par l'équipe du restaurant Bon dans le 16e et de Maison Cocotte à Saint-Ouen, à savoir Fabienne et Philippe Amzalak accompagnés par l'omniprésent Philippe Starck, ce fast-food d'un nouveau genre s'organise autour de tapis roulants lumineux qui se veulent fonctionnels et design mais qui ne sont ni l'un ni l'autre. Eblouissants, ils vous servent la nourriture via des plateaux qui doivent dégager du centre de la table rapidement, afin de laisser la place aux suivants.

Côté menu, on retrouve des Zoupes (6,30 à 6,90 €), des Zalades (8 à 8,80 €), des Zomelettes (11,80 €), des Zartines (10,80 à 13,50 €), et plein d'autres trucs en Z rigolos. Les formules avec boisson et dessert tournent autour de 18 €, des prix élevés quand on considère que la nourriture provient de grands saladiers et que les portions sont minuscules. Côté goût, les plats se révèlent neutres et relativement fades, même si nous n'avons pas goûté les omelettes, plus réputées. Le personnel est très aimable, quoique discret. Et pourquoi café littéraire alors ? Parce que sur un catalogue de deux mille livres, vous pouvez imprimer celui de votre choix via la station d'imprimerie Orsery. Sauf que pour lire, on n'a toujours pas fait mieux que la bonne vieille terrasse de café avec un poche dans les mains.

Nom du lieu ZA
Contact
Adresse Passage de la Canopée
1er
Paris

Heures d'ouverture Du lundi au dimanche de 7h30 à 23h.
Transport Métro : les Halles
Vous êtes propriétaire de ce commerce ?
LiveReviews|0
1 person listening