Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche
Unsplash
Melissa Walker Horn

9 produits incontournables à shopper pour une soirée réussie

Pour l’occasion, on a trifouillé toute l’appli Kol, qui propose tout un tas de produits pour apéroter dans son 32 m2.

Écrit par Time Out. En partenariat avec Kol
Publicité

18h sonne. Le couperet du couvre-feu s’abat sur la ville, implacable comme une fin d’happy hour dans le monde d’avant, et – damnation – votre frigo est aussi vide que les salles de cinéma depuis l’automne… Pas de panique, il existe un moyen ! Un petit tour sur l’appli Kol va vous sortir de là quand vous n’avez plus le droit (de sortir). Recentré sur l’essentiel, de l’apéro au dîner sur le pouce, vous pourrez vous sauver une soirée en quelques clics tandis que sévit la pandémie. La preuve en dix produits et dix moments (et une livraison en 30 minutes). 

Pssst : Time Out vous file un code promo pour économiser 5 € (à utiliser avant le 31 mars 2021). Il vous suffit d'inscrire : TIMEOUT21

1. Une bière avant l’apéro


On a oublié quel sage un soir a dit « je prendrais bien une bière avant l’apéro » mais il est bon que cet enseignement soit parvenu intact jusqu’à nous. Après une journée de labeur « en présentiel », passer en bieressentiel accompagné par l’amertume californienne de cette Lagunitas IPA apparaît ainsi comme une évidence. Une mousse qui vous rappelle que votre prochain voyage sera – maintenant c’est sûr – pour Venice Beach, en écoutant Warm Brew.

Une charcuterie ibérique de première bourre
© Kol

2. Une charcuterie ibérique de première bourre

Un apéro sans rien à grignoter, peut-il vraiment rentrer dans la catégorie « apéritif » ? Ce serait plutôt une pause hydratation… Heureusement, sur l’appli Kol, on trouve un solide choix de solides à se mettre sous la dent. Prenez le moelleux mini Fayet catalan signé Bellota-Bellota. Ce petit frère du fuet espagnol, qui fait le bonheur des bodegas, descend en rappel des Pyrénées catalanes et se mange nature ou sur du pain à la tomate comme là-bas. Muy rico !

Publicité

3. Un cocktail de mixologue bien shaké

Inconvénient de la période : tous les bars sont fermés. Avantage de la période : on peut siroter des cocktails au taquet sans bouger de son canapé (et choisir sa bande-son). Sur Kol, on retrouve les créations de Nighthawks qui, disons-le, déboîtent sérieusement avec leurs ingrédients 100% maison. Par exemple un flacon de Méchant Loup (gin, cordial myrtille et poivre Sichuan, jus de citron jaune, eau infusée à la framboise), une version fruit rouge du Gimlet qui va vous escorter sans pression jusqu’au dîner avec ses notes florales.

4. Un dîner sous les étoiles mitonné par un chef

Pour le dîner, on vous a compris : vous voulez du bon, mais avec le minimum de boulot. C’est beaucoup demander ? Nan c’est Boco (haha) ! Kol s’est en effet associé avec Boco, le restaurant du 8e spécialisé dans les bons petits plats, servis en bocal et élaborés par des pointures. Là, par exemple, c'est Régis Marcon, chef trois étoiles de Saint Bonnet le Froid qui fait le chaud avec une mortelle blanquette de volaille citronnée aux petits légumes. C'est bio et c’est bon.

Publicité

5. Un mi-cuit choco minute pour assouvir votre dose de cacao !

L’ambiance est un peu trop rude pour faire l’impasse sur la douceur d’un dessert, vous ne trouvez pas ? Ne sortons pas du bocal (ça résonne bien avec l’époque en plus) et cliquons direct sur une autre création de Boco, avec ce Mi-cuit chocolat Valrhona, une diablerie d’amertume maîtrisée qui se déguste à peine tiède, signée Frédéric Bau, LE grand calife du cacao. Dites-vous que c’est votre dose de potassium de la journée.

6. Du vin pour la soif

Et avec tout ça, « on boit quoi ? » devrait être la prochaine phrase qui vous vient à l’esprit (ou au moins à la bouche). Côté cave, Kol cartonne avec de belles quilles pour tous les budgets.  Pour un petit dîner, on peut s’offrir un vin rouge bio, facile à glouglouter et pas trop tannique, comme cette cuvée Sens Sels signée du domaine le Clos des Pères. Un vin de France élaboré en biodynamie par Anne-Laure et Julien Gieules dans le Minervois. Le meilleur de la grenache !

Publicité

7. De quoi rassasier votre pauvre chat !

Le chat qui vous autorise à habiter chez lui contre le paiement du loyer est vraiment très affectueux depuis tout à l’heure… Est-ce que sa gamelle désespérément vide pourrait être la cause de ce rapprochement interespèce inopiné ? Kol ne se contente pas d’assurer pour les humains, il propose aussi des sachets de Whiskas en dépannage pour nos animaux les bêtes en détresse. A quoi ça tient une nuit tranquille !

Un câble salvateur pour électriser sa soirée
© Antoine Beauvillain

8. Un câble salvateur pour électriser sa soirée

La pandémie, entre autres choses, a relancé la mode des pyjamas party. Respecter scrupuleusement le couvre-feu et les gestes barrières n’empêche pas de refaire le monde d’après, dans un canapé (lit). Mais c’est toujours trop tard quand on se rend compte qu’on a oublié son précieux câble pour recharger son téléphone. Là encore, la team de Kol (ils ont tous dû passer par là, ce n’est pas possible autrement) ont pensé à proposer un câble Combo Micro USB Type C de Samsung, qui s’adapte à 99% des modèles Android. Ça aurait été dommage de ne pas réussir à poster cet ultime selfie depuis le clic-clac.

Publicité

9. Un rhum d’anthologie pour voyager au bout de la nuit…

 

Être aux Caraïbes à vérifier si la mer turquoise reste bien raccord avec le sable perle sur toute la longueur de la plage, voilà un projet assez tentant…  Quand on pourra voyager ! En attendant ce moment béni, ce qui se rapproche le plus d’un billet d’avion ressemble à une élégante bouteille de Boukman. C’est un étonnant rhum artisanal élaboré à Haïti, où la canne à sucre se marie à des plantes aromatiques et des épices pour un rendu hyper riche de notes végétales et d’arômes de cardamone, de vanille et de cannelle. Il est 27h89. On est bien.

Recommandé
    Vous aimerez aussi
      Publicité