Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Empreintes

Empreintes

Shopping, Art, artisanat et loisirs Le Marais
Recommandé
3 sur 5 étoiles
(1Appréciation)
Empreintes
1/4
© Claude Weber
Empreintes
2/4
© Claude Weber
Empreintes
3/4
© Claude Weber
Empreintes
4/4
© Claude Weber

Le premier concept-store des métiers d'arts est né et il est magnifique !

A Paris, il existe peu de lieux comme celui-ci. Premier concept-store des métiers d’art, Empreintes a ouvert ses portes dans le Haut Marais à quelques pas du marché des Enfants rouges. Un immense espace de 600 m2 sur quatre étages où cohabitent avec élégance les arts de la table, le bijou, le mobilier ou encore le design. Des coussins sérigraphiés, des gobelets en faïence, des boîtes en frêne… 

Elaboré par les Ateliers d'art de France, Empreintes expose près de 1 000 pièces de créateurs allant de 24 € pour des cuillères en salade en porcelaine par Albedo céramique, à 990 € la sculpture homard en fil de fer et cuivre signée Béatrice Loth. « Notre ambition est que chacun des créateurs puisse, à son tour, vendre ses collections dans ce lieu niché en plein cœur du Haut Marais », explique Serge Nicole, président des Ateliers d'art de France.

Un concept-store, quatre étages

Si Empreintes est assurément une adresse où l’on peut se procurer des assiettes et des luminaires, c’est aussi un lieu qui vise à développer et expliciter le travail des créateurs qui peuplent ses étagères. Au niveau -1, une salle de projection propose ainsi des films sur les métiers d’arts, au rez-de-chaussée et au 1er étage des expositions mettent en scène le travail des artistes. Quant au 2e étage, c’est carrément une bibliothèque qui occupe le parquet avec plus de 100 titres.

Le savoir-faire à la française 

A la croisée du concept-store et du musée, Empreintes met en valeur techniques et artisanat en proposant une sélection d’objets racés mais aussi en organisant tous les deux mois une carte blanche sur une thématique, un matériau ou un savoir-faire. Pour ce premier rendez-vous c’est le bois qui a retenu toutes les attentions. Scénographiée par Elizabeth Leriche, l’exposition met ainsi en lumière les réalisations de six artistes : Benoît Averly, Sébastien Panis, Pascal Oudet, Julian Schwartz, Etienne Moyat et Bertand Lacourt. Mais ne vous inquiétez pas, si cette expo est 100 % masculine, de nombreux talents féminins illuminent les 600 m2 d’Empreintes, à commencer par Karine Denis et ses têtes d’hommes et Francine Triboulet et sa théière ruban.

Avant de dérouler les billets de banque pour vous procurer le magnifique luminaire nuage, faites un tour au café. C’est Season, la cantine healthy du coin, qui régale. On parie que votre avocado toast passera par la case Instagram !  

Par Elsa Pereira

Publié :

Nom du lieu Empreintes
Contact
Adresse 5 rue Picardie
3e
Paris

Heures d'ouverture Du lundi au samedi de 11h à 19h
Transport Métro : Filles du Calvaire
Vous êtes propriétaire de ce commerce ?
Static map showing venue location

Average User Rating

3 / 5

Rating Breakdown

  • 5 star:0
  • 4 star:0
  • 3 star:2
  • 2 star:0
  • 1 star:0
LiveReviews|2
1 person listening
tastemaker

Non loin du marché des Enfants Rouges, Empreintes a fait ses quartiers dans un bel immeuble / atelier d'artistes. Pour y entrer, on passe par une petite terrasse mignonne. Dedans on retrouve des créations de créateurs, tout est beau et bien léché. On peut également se poser au corner du café Season pour profiter d’une petite boisson. Le concept est top mais la sélection est souvent un peu trop arty. Ce n’est pas facile de trouver quelque chose pour tous les intérieurs, même si certaines créations sont sublimes. Niveau prix il y a un peu de tout, néanmoins quelques-uns des produits exposés ne sont pas donnés.

tastemaker

J'ai été assez déçu par ce concept store dédié à l'art. Je pensais qu'on verrait les artistes et qu'ils pourraient nous présenter leurs projets mais ce n'est pas du tout le cas. La démarche est assez commerciale ... 

Le côté pratique d'Empreintes c'est leur partenariat avec Season. Enfin, on ne fait plus la queue pour savourer ses super tartines d'avocat !