0 J'aime
Epingler

Et si on ne s'habillait plus qu'en collection capsule ?

Quand les marques de mode font des petits

La tendance n’aura échappé à personne, si les marques, des plus jeunes au plus créatives voire au plus établies, rivalisent d’idées pour nous surprendre, elles s’amusent aussi à copiner entre elles, faisant au passage de jolis bébés. La beauté s’associe à la mode, la mode fricote avec le lifestyle, le tout dans un joyeux tourbillon créatif souvent réussi. Peu importe les règles saisonnières, la collection éphémère bourgeonne au gré de ses envies.  

Explorer de nouveaux territoires, s'inspirer d'autres univers 

Monoprix, Noo Underwear ou encore Darris ont choisi de s’associer le temps d’un instant, ou plus si affinités, à d’autres griffes pour imaginer des collections capsules en parallèle de leur vestiaire. Une initiative spontanée qui séduit parce qu'elle bouscule les habitudes, s'invite sur de nouveaux territoires, comme Monoprix qui s’entiche de Lorafolk pour une capsule autour du mariage.

Pour Laura Foulquier, sa créatrice, l’idée était de « profiter de l'énorme visibilité de Monoprix mais c'était aussi l'occasion de s'associer à une équipe dynamique et pleine de ressources ». Elle ajoute que « ce qui les a le plus amusés, a été de créer des produits dans des gammes de produits nouvelles ».

« C'est plonger dans un bain de créativité. »

Faire un test sur une nouvelle idée est donc l’un des enjeux majeurs des marques mais pas seulement. Pauline Avinio-Darris, créatrice de Darris, qui collabore avec Guillaume Michel d’Iris Cantabri, l’explique en disant que « faire des collections capsules aujourd'hui est inévitable, cela permet aux créateurs de se remettre en question. Les capsules amènent à une découverte et des envies nouvelles. » D’ailleurs la collaboration entre Noo Underwear et Wear Lemonade en est la preuve. Si l’on sait qu’elle sera surprenante, on se demande ce qui a poussé la jeune marque de lingerie à collaborer avec l’équipe de la blogueuse et styliste Lisa Gachet. Elissa, cofondatrice de Noo Underwear, explique que « travailler avec eux, c'est se plonger dans un bain de créativité et de folie. Ces collaborations sont pour nous une véritable richesse. D'un point de vue humain, tout d'abord, ce sont de magnifiques rencontres. Ensuite, nous profitons de nos expertises propres, de nos contacts, nos réseaux... » Un win-win créatif et financier, ce serait dommage de s'en priver. 

Trois collaborations qui ont du style

Monoprix x Lorafolk 

Surprise du printemps, la collaboration entre le géant Monoprix et la griffe de robes de mariée Lorafolk a propulsé cette dernière sur le terrain du grand public. Une délicatesse maîtrisée et un savoir-faire dicté par la soie, la dentelle et les détails brodés au service de la grande distribution. 
Robe longue et son dos nu sensuel et romantique, sac bourse perlé et escarpins dorés... Pour Monoprix, Lorafolk a aussi proposé des pièces plus « lifestyle » comme des cartes et enveloppes, des coussins ou encore des lanternes. Accessible (comptez 69 € pour une paire d'escarpins) et poétique, la collection capsule Monoprix x Lorafolk joue la carte des couleurs pastel et dorées. De la délicatesse pour petits et grands. 

En savoir plus

Noo Underwear x Wear Lemonade 

D’un côté Noo Underwear, marque de lingerie fine et contemporaine portée par Elissa et Anaïs, de l’autre la décalée et pimpante Lisa Gachet de Wear Lemonade. Un mix and match d’univers qui donne lieu à une collection capsule à découvrir mi-mai. On parle de modèles retro et d'imprimés qui fleurent bon les vacances... Au programme, des maillots de bain qui font le pont entre la technique et le savoir-faire lingerie de Noo Underwear et la vision très mode de Wear Lemonade. Une collaboration créative dont la bonne humeur était le moteur nous confie Elissa. Couleurs franches et lumineuses au rendez-vous pour un printemps haut en couleurs.
Wear Lemonade qui n'en est pas à son premier coup d'essai, signait cet hiver une collection pleine de paillettes chez Jonak.

En savoir plus

Darris x Iris Cantabri 

Mélangez la maroquinerie pointue de Darris et la passementerie d’Iris Cantabri : vous obtiendrez le cocktail explosif de cette détonante collaboration. Deux griffes peu connues du grand public et qui pourtant gagnent à être connues. Au cœur de ce co-branding inédit, les modèles phares (pochette Insolente et sac à dos Frivole) et ultra graphiques de Darris ornés de boucles tissées par Iris Cantabri. Des accessoires aux teintes douces (du rose, encore du rose !) mais pleins de caractère et d’originalité. Il faudra tout de même débourser la coquette somme de 590 € pour porter le modèle pimpé de Frivole. Mais qui aime ne compte pas, n'est-ce pas ? 

En savoir plus
Advertising

Commentaires

0 comments