Le Bonbon au Palais

Shopping, Chocolateries et confiseries Quartier latin
Recommandé
2 J'aime
Epingler
Bonbon au palais (© C.Gaillard)
1/10
© C.Gaillard
Bonbon au palais (© C.Gaillard)
2/10
© C.Gaillard
Bonbon au palais (© C.Gaillard)
3/10
© C.Gaillard
Bonbon au palais (© C.Gaillard)
4/10
© C.Gaillard
Bonbon au palais (© C.Gaillard)
5/10
© C.Gaillard
Bonbon au palais (© C.Gaillard)
6/10
© C.Gaillard
Bonbon au palais (© C.Gaillard)
7/10
© C.Gaillard
Bonbon au palais (© C.Gaillard)
8/10
© C.Gaillard
Bonbon au palais (© C.Gaillard)
9/10
© C.Gaillard
Bonbon au palais (© C.Gaillard)
10/10
© C.Gaillard

Le magasin de bonbons qui a tout bon !

Soyons clair et concis : Le Bonbon au Palais est LE royaume de la friandise. Et pas seulement de Paris : de France et de Navarre aussi ! Berlingots de Carpentras, violettes de Toulouse, pastilles Vichy, dragées de Verdun, sucettes à l’anis marseillaises ou (plus fleuri) Coucougnettes de Pau… Au total, ce sont plus de trois cents spécialités sucrées, importées des six coins de l’Hexagone, qui s’offrent aux regards des gourmands. Des régions que les cancres en géographie pourront d’ailleurs resituer grâce à une vieille carte scolaire épinglée derrière la caisse. Car, ici, tout est fait pour recréer le décor d’une école version années 1950. 

Un bon goût de nostalgie

Dans cette officine d’apothicaire où règne un délicieux parfum de nostalgie, entre les pupitres en bois, le tableau noir blanchi d’un avenant mantra et les étagères en ardoise pleines de bonbonnières débordant de guimauves, de pâtes de fruits et de soucoupes – comme nous le certifient les étiquettes calligraphiées à la plume et à l’encre bleue –, plusieurs générations se retrouvent. Au son d’un transistor d’époque déversant une flopée de tubes « que les moins de 40 ans ne peuvent pas connaître », petits et grands enfants achètent des remèdes à la morosité sous forme de péchés mignons acidulés. Et puisque, comme l’enrobage pour un bonbon, un accueil souriant est primordial, Georges nous sert à l’ancienne – ici pas de self-service ! – tout en nous donnant un passionnant cours d’Histoire de la confiserie. Il faut dire que, pour ce bon vivant engagé dans les métiers de bouche depuis l’âge de 12 ans, cette boutique est le rêve de sa vie.

Gros plaisirs à petits prix

Diabétique de type 1 depuis l’enfance, Georges a toujours promis à sa mère de prendre sa revanche en ouvrant un magasin de bonbons. En 2007, il réalise son vœu – faisant une jolie surprise à sa maman par la même occasion. Mais attention : Georges ne lésine pas sur la qualité. E-machin, exhausteurs de saveurs chimiques et édulcorants écœurants sont les seuls à ne pas être les bienvenus chez Georges. Insolites (comme ces piments végétariens) ou authentiques (à l’image des véritables sucres d’orge des religieuses de Moret, des roudoudous d’antan ou des Pierrot Gourmands), les produits qu’on trouve proviennent tous de leur fabrique d’origine. Et, cerise sur le bonbon, ils font moins mal au porte-monnaie qu’aux dents ! La preuve : 0,70 € la dragée magique qui change de couleur, 0,80 € le collier multicolore, 2,90 € le rouleau de réglisse géant…

A noter que, depuis mai dernier, Le Bonbon au Palais se décline avec une annexe dédiée aux biscuits dont raffolaient nos grands-parents. Bref, cette boutique, on lui met 20/20 sans hésitation !

Par Clotilde Gaillard

Publié :

Nom du lieu Le Bonbon au Palais
Contact
Adresse 19 rue Monge
5e
Paris

Heures d'ouverture Du mardi au samedi de 10h30 à 19h30.
Transport Métro : Cardinal Lemoine
Vous êtes propriétaire de ce commerce ?

You may be interested in:

LiveReviews|0
1 person listening