0 J'aime
Epingler

On a testé : les cours de couture de Brin de cousette

La couture : un passe-temps de gonzesse ?

Repriser une chaussette fatiguée ou recoudre un bouton, ça, tout le monde sait à peu près le faire. Mais qu'en est-il de la couture, la vraie ? Qui aujourd'hui, hommes et femmes confondus (hors métiers du textile, évidemment) sait réellement coudre un ourlet ? Après avoir été volontairement crucifié sur l'autel du féminisme moderne, la couture revient en masse. La faute au prêt-à-porter standardisé, aux tailles restrictives et, surtout, aux blogs de DIY (« do it yourself »). Car c'est bien à travers eux que la tendance a émergé.

 

Génération DIY

Génération DIY

Non, passer sa soirée à se confectionner une pochette n'est plus l'apanage de la vieille fille. Oui, contre toute attente, coudre est devenu branché. Il n'y a qu'à voir le succès des blogs comme Make my Lemonade ou Vert cerise pour constater que les habitudes ont bien changé.

De l'art du patron

De l'art du patron

Ce soir-là à Brin de cousette, les choses se confirment : si la couture intéresse presque exclusivement les femmes (sans blague ?), elles ne sont plus nécessairement au foyer ou en reconversion. Jeunes cadres dynamiques et artistes en tout genre viennent ainsi apprendre ensemble l'art complexe du patron. Pour être capable un jour de porter une jupe à ses dimensions ou d'offrir du fait-main à son entourage. « Ce sont majoritairement des futures mamans qui viennent aux cours, motivées par l'envie de réaliser des objets pour leur bébé » raconte Aïssatou, propriétaire du lieu.

Vous avez trois heures

Vous avez trois heures

Inutile de s'armer de matériel ou de parcourir quantité de vidéos YouTube pour préparer ce cours débutant, Morgann (notre professeur ce soir-là) explique tout depuis les origines, du métier à tissage à la notion du droit fil, ceci en cinq minutes chrono. On apprend ainsi qu'un patron prend du temps (sic), qu'il faut tâter de la craie avec un peu de concentration, et que la machine à coudre ne vient qu'à la toute fin, après plein d'autres choses. Etape par étape, le snood doublé polaire (une écharpe ronde) prend forme sous nos mains. On choisit le tissu qui va bien, on décalque, on coupe, on positionne des aiguilles, on retourne le tissu, on repositionne des aiguilles. Un travail plus ou moins méticuleux mais à la portée de tous, même de ceux qui ne savent pas tout à fait couper droit. Trois heures ne feront pas de vous la nouvelle Donatella Versace, mais vous serez paré pour l'hiver avec une écharpe au nom bizarre qui tiendra chaud et fera parler d'elle.

Infos pratiques

Infos pratiques

Brin de cousette, 2 rue Richard Lenoir, 11e


contact@brindecousette.com • 01.43.72.58.09


Cours débutants de 3h : 55 € • Cours novices et débutants de 2h30 : 48 € • Cours intermédiaires de 2h : 35 € ; de 2h30 : 42 € • Cours intermédiaires/confirmés de 3h : 60 €

 

Commentaires

0 comments