WAIT

Shopping, Accessoires de mode 3e arrondissement
Recommandé
  • 5 sur 5 étoiles
(1Appréciation)
3 J'aime
Epingler
1/10
WAIT  (© Anto Hinh-Thai)
2/10
© Anto Hinh-Thai
WAIT (© Anto Hinh-Thai)
3/10
© Anto Hinh-Thai
WAIT (© Anto Hinh-Thai)
4/10
© Anto Hinh-Thai
WAIT (© Anto Hinh-Thai)
5/10
© Anto Hinh-Thai
WAIT (© Anto Hinh-Thai)
6/10
© Anto Hinh-Thai
WAIT (© Anto Hinh-Thai)
7/10
© Anto Hinh-Thai
WAIT (© Anto Hinh-Thai)
8/10
© Anto Hinh-Thai
WAIT (© Anto Hinh-Thai)
9/10
© Anto Hinh-Thai
WAIT (© Anto Hinh-Thai)
10/10
© Anto Hinh-Thai
WAIT est une bouffée d’air frais en plein cœur de la capitale. Ici, ça sent bon la Californie, le sable chaud et les vagues salées de l’été. Spécialisée dans le surf, cette boutique est tenue par les deux créateurs de la marque de lunettes 100 % bois Waiting For The Sun, Julien Tual et Antoine Mocquard. Mais implanter un surf shop à Paris, là où le béton règne en maître, n’est-ce pas un peu paradoxal ? « Finalement, on s'aperçoit au fil du temps que Paris est plein de surfeurs en herbe, analyse Julien. Des surfeurs qui dégainent leur planche dès que la houle tape Cherbourg, ou qui profitent de l'été landais. » Alors, pour satisfaire ces Parisiens amateurs de glisse, tout l'attirail du surfeur est réuni là, au 3 rue Notre-Dame de Nazareth : planches, combinaisons, wax, leash, livres... Mais on y trouve également de très jolies pièces pour hommes de marques cool et pointues à l’instar de Haerfest, Steve Mono, La Paz ou Patagonia.
 
Côté prix, la fourchette est plutôt large : de 2 € pour un pain de wax à 1 400 € pour une superbe longboard signée Thomas Bexon. Et même si WAIT n’habille aujourd’hui que ces messieurs, nous autres dames pouvons malgré tout y trouver notre bonheur en s’appropriant des pièces qui viendront parfaire nos looks tomboyish : T-shirts Maison Labiche à 50 €, bomber Deus Ex Machina à 170 €, casquettes 5-Panel dans la trentaine d'euros sans oublier les jolies lunettes en bois de nos deux créateurs, à 140 €. D’ailleurs, pourquoi des lunettes en bois ? « On a pris conscience que tout ou presque avait déjà été fait en design de lunettes, explique Julien. Et utiliser le bois, une matière noble et renouvelable, nous permettait d'apporter une originalité sur la base de modèles classiques et vintage. »
 
Ce qui frappe chez WAIT, au-délà de toutes ces pièces raffinées, c’est la déco de la boutique : entre les fringues impeccablement rangées et les bouquins soigneusement empilés se dressent des meubles vintage, des photos de filles sur des grosses motos, une arcade de jeu, et même, de l’autre côté d’un bar... un coin cuisine en bordel. « Après trois mois de gros travaux, Julien a habité dans le shop pendant un an avec sa salle de bain, sa cuisine ouverte sur la boutique et son salon derrière la vitrine, tente de nous éclairer Antoine. Notre bureau se trouve toujours dans la cuisine, en contact direct avec les clients histoire de dire bienvenue à la maison ! » Bienvenue chez WAIT, donc.

Par Naomi Clément

Publié :

Nom du lieu WAIT
Contact
Adresse 9 rue Notre‐Dame de Nazareth
3e
Paris

Heures d'ouverture Du lundi au vendredi de 10h à 19h, le samedi de 14h à 19h
Transport Métro : Temple ou République
Vous êtes propriétaire de ce commerce ?

Average User Rating

5 / 5

Rating Breakdown

  • 5 star:1
  • 4 star:0
  • 3 star:0
  • 2 star:0
  • 1 star:0
LiveReviews|1
1 person listening
The Very Big Sheep
tastemaker

C’est la seule boutique à Paris où je vais les yeux fermés pour saper mon mec. Alors on vient du sud-ouest et c’est un peu la seule boutique un peu « surf wear » (même si je n’aime pas le terme) à Paris qui soit vraiment dans un style pas too much et vraiment pointue avec des marques ainsi que leur propre marque, des pièces recherchées et qualitatives. Leur sélection est tout simplement parfaite. Rien ne bouge au lavage, ni les coupes, ni les matières. A chaque solde on y fait un tour et on ne repart jamais les mains vides. Idem pour les anniversaires et noël pensez à la carte cadeau vous êtes sûr que ça fera plaisir ! J’adore leur gamme de solaire en bois (Waiting for the sun) par quoi tout à commencer. Mon seul regret c’est qu’il n’ait pas une partie pour femme !