Bestiole

0 J'aime
Epingler
Bestiole
DR
Bestiole

Figure singulière et incontournable de la danse contemporaine française, Myriam Gourfink présente sa nouvelle production au Centre Pompidou, du 18 au 20 janvier. La chorégraphe met une fois de plus son talent au service de la lenteur. Le souffle est maîtrisé, détendu, les mouvements sont hypnotiques, suspendus. Lancinante, la danse engourdit le temps.

Dans ‘Bestiole’, les interprètes deviennent créatures, grouillent, fourmillent, subissent d’incessantes métamorphoses. Le spectateur est invité au plus près des corps pour mieux percevoir et ressentir. Myriam Gourfink, elle, construit sa chorégraphie en temps réel. En retrait, derrière son ordinateur, elle commande le ciel d’écrans qui surplombe les danseurs et livre ses instructions dans une mise en scène de l’instant, une construction constante du mouvement.

Par AW