Jonathan Wilson

0 J'aime
Epingler
Jonathan Wilson
Jonathan Wilson

Avec ses cheveux longs, sa gueule émaciée et sa bonne vieille guitare acoustique, Jonathan Wilson aurait à peu près tout du parfait transfuge des sixties, qu’on retrouverait parachuté et hagard, un demi-siècle plus tard. Seulement, parmi l’actuelle ribambelle de néo-folkeux ayant le vent en poupe, son nom est assurément l’un de ceux que l’on retiendra... et pas seulement parce qu’il rappelle le patronyme du leader des Beach Boys ! Ainsi, né en 1974, Jonathan Wilson s’affirme avant tout comme un excellent guitariste, gracieux, subtil, et balèze sans jamais être tape-à-l’œil.

Ayant œuvré comme accompagnateur de l’incontournable Bonnie ‘Prince’ Billy, ou de vénérables vétérans tels Jackson Browne ou Elvis Costello, le garçon a en outre un CV impressionnant. Parfois, ses accords ouverts et son finger-picking ont même des airs de rêverie brumeuse à la Nick Drake, chaloupée façon José Gonzalez. Mais surtout, sa voix haut-perchée évoque à maintes reprises les mélodies frugales et équilibristes d’un Neil Young, agrémentées de dérives instrumentales au psychédélisme suave et cotonneux. On est donc impatient de voir comment son folk-rock sensible et intelligent, vintage sans jamais être nostalgique, rendra sur la scène idéale du Point Ephémère.

Par Alexandre Prouvèze