Les Nuits de l'Alligator : Har Mar Superstar + Bosco Delrey + The Limiñanas

Musique, Rock et rock indé
0 J'aime
Epingler
Les Nuits de l'Alligator : Har Mar Superstar + Bosco Delrey + The Limiñanas

Fans de musique et de cinéma, le festival Les Nuits de l’Alligator vous invite à une soirée soul aux faux airs de film de blaxploitation. Dans le rôle principal, Har Mar Superstar, chanteur extatique signé sur Cult Records, label de Julian Casablancas et nouveau pourvoyeur du cool new-yorkais. Son dernier disque 'Bye Bye 17' marque un retour à la soul après une étonnante virée pop/disco sur 'Dark Touches', album/bande-son du film éponyme sorti en 2009 et dont la palette sonore tendait plus vers Justin Timberlake que vers Aretha Franklin. Il retrouve par la même occasion le costume scénique qui l’a rendu célèbre, entre Eli Paperboy Reed et une version complètement désinhibée de Philippe Katerine. Si cela ne vous aide pas à mettre un visage sur ce nom, ressortez du placard votre copie de Starsky & Hutch, film dans lequel il tient un rôle aux côtés de Ben Stiller et d’Owen Wilson.

Il sera épaulé de son second rôle favori, Bosco Delrey, Américain de Paris qu’il embarque avec lui pour toute sa tournée européenne. Lui aussi est une figure connue des studios d’Hollywood depuis que Terence Malick lui a demandé de contribuer à son prochain film. Un amour du septième art qu’il partage avec Benjamin Biolay, qu’il a d’ailleurs remixé l’année dernière. Aujourd’hui, avec son nouvel EP 'Egyptian Holed Up', Bosco sonne comme un lointain cousin soul de Mac Demarco, proche d’Eels – la barbe en moins. Les bandes-annonces seront assurées par les Liminanas, groupe de yéyé français dont le succès aux Etats-Unis est proportionnel à leur anonymat de ce côté-ci de l’Atlantique. Leur univers poétique, qui rappelle Gainsbourg pour le lyrisme et les Yardbirds pour la couleur blues et psychédélique, gagnerait pourtant à être connu d’un grand public tellement habitué à aller chercher sa musique aux Etats-Unis qu’il y pioche même les groupes français. Un casting cinq étoiles pour cette affiche qui a tout du feel-good movie.

Par Yves Czerczuk

LiveReviews|0
1 person listening