Macki Music Festival / JOUR 1 : Lords Of The Underground + The Garifuna Collective + Daniel Wang...

Musique, Funk, soul et disco
Recommandé
0 J'aime
Epingler
Macki Music Festival / JOUR 1 : Lords Of The Underground + The Garifuna Collective + Daniel Wang...

Si dans les années 1990, les membres du mythique groupe de hip-hop Lords Of The Underground arpentaient les rues de Newark avec leurs flows aigus et leurs hoodies trop larges, c'est le parc de Carrières-sur-Seine que les trois MC sillonneront le 5 juillet prochain lors du Macki Music Festival. Avec des titres féroces comme le suprême "Chief Rocka", le sombre "Tic Toc" ou encore l'intemporel "Here Come The Lords", nul doute que le trio saura faire oublier ses cruelles années d'absence sur la scène rap (leur dernier album date de 2007) avec un show à la hauteur de leur réputation : le savoir-faire de LOTUG est aussi exquis qu'un maki !

Egalement au programme, le génial Daniel Wang et sa disco synthétique et colorée. Danny Wang lance son label Balihu au début des années 1990 pour promouvoir la house dans toutes ses formes. On y retrouve des artistes tels que Brennan Green, Block 16, Ilya Santana, Oto Gelb, Chroma Oscura et bien sûr, Mr Wang. Ses productions font toujours preuve d'un groove imparable et ses sets arborent une texture unique. Ses mélodies restent simples et émouvantes, à la manière d'un tableau italo-disco. Il débarquera sur la scène du Macki pour une session qui vous fera enchaîner les pas de danse les plus fous.

Rythmes ouest-africains et swing caribéen en ce deuxième jour grâce à The Garifuna Collective. Dédié à la culture des Garifuna, peuple des îles Caraïbes, le collectif sort en 2007 l'album 'Watina' largement salué par la critique. Le groupe se relève après le décès en 2008 du meneur Andy Palacio. Leurs concerts sont à la fois exaltants et typiques. La chaleur dans les cœurs, c'est la promesse que vous fait The Garifuna Collective. 

Présents aussi ce jour-là au Parc, des princes et des princesses : Schatrax et sa deep house mentale, Marcellus Pittmann (l'un des membre de Three Chairs) et sa house discoïsante, Blue Hawaii en mode synth pop mélancolique, Mop Mop & Ange da Costa, Rahaan (celui de Chicago et non de la préhistoire !), le disco à un million de dollars d'Al Kent, Schultz & Forever et son rock indie fabuleux et enfin Alma Negra plus un secret guest surprise ! House, disco, rock, hip-hop et musique africaine, une besace éclectique pour un 5 juillet bien rempli.

Par Malick Gueye

Publié :