No One Is Innocent + Old Fashion Ladies

0 J'aime
Epingler
No One Is Innocent + Old Fashion Ladies
No One Is Innocent

Hormis Noir Désir, les Thugs ou encore Treponem Pal, les groupes de rock français des années 1990 qui faisaient honneur à l’Hexagone n’étaient pas nombreux. No One Is Innocent comptaient parmi ceux-là, notamment grâce à une tripotée de riffs métalliques et tubesques, à commencer par celui de "La Peau", qui leur permettra de passer en boucle sur les radios rock. D’origine arménienne, le chanteur Kémar Gulbenkian avait également, avant Serj Tankian des System Of A Down, dénoncé le génocide arménien sur le morceau "Another Land". Très engagé politiquement, le groupe se fera encore remarquer avec l’excellent titre "Nomenklatura", auquel l’écrivain sulfureux Maurice Dantec prête sa voix et quelques textes, mais aussi grâce à des initiatives originales comme le morceau "Le Poison", interprété en compagnie de l’Orchestre National de Barbès. Après le deuxième album 'Utopia' en 1997, No One Is Innocent est mis en sourdine par Gulbenkian, qui attend 2004 pour sortir un nouveau disque, davantage fusion. Les prises de position politiques sont toujours au rendez-vous, et le succès de "La Peur" s’inscrit dans le contexte de l’élection présidentielle de 2007, marquée par le spectre de celle de 2002 et le « vote utile ». Début 2011, le groupe a sorti 'Drugstore', qu’il défend en concert un peu partout en France et lors du festival Chorus à Rueil-Malmaison.

Par EC