Paris Psych Festival : The Underground Youth + The Soft Moon + The Cosmic Dead + The KVB + In Paradisum...

Musique, Rock et rock indé
Recommandé
0 J'aime
Epingler
Paris Psych Festival : The Underground Youth + The Soft Moon +  The Cosmic Dead + The KVB + In Paradisum...

Première soirée pour ce premier Psych Fest Parisien, fils légitime mais non-reconnu des festivals psychédéliques d'Austin et de Liverpool. Pour lancer l'évènement, les Parisiens de Wall Of Death, signés chez Born Bad, viendront nous faire découvrir leurs mélodies de mellotron sur la scène principale de la Machine du Moulin Rouge. Leur succèderont les Mancuniens de The Underground Youth, qui nous amèneront dans l'Angleterre rêvée des rockeurs, celle des Psychedelic Furs et des Pale Saints, qu'ils teintent de guitares bluesy et de l'influence de tout ce qui a pu se faire de mieux dans le nord de la perfide d'Albion. Parallèlement, sur la scène du bas, vous pourrez entendre les lives de Spectral Park, projet experimental/pop du jeune Luke Donovan, le krautrock fuzzé à la Follakzoid de The Cosmic Dead et le duo The KVB. En tête d'affiche, les Londoniens de Soft Moon, quintet hommage à la face underground des années 1980 qui a su créer un son contemporain en cherchant à ressusciter cette période à la fois sombre et lumineuse où les groupes projetaient entre les interstices de la triste variété internationale quelques rais de lumière salvateurs. En tournant en rond à un taux de Bpm qui frise la syncope, les morceaux de The Soft Moon ont quoi rendre dingues.

Des entités musicales telles que la Blogothèque, la Mécanique Ondulatoire ou Hartzine proposeront des DJ sets sur toute la soirée, aussi bien dans le bar du haut que dans la petite salle du bas, en compagnie de l'équipe de choc d'In Paradisum qui se chargera de faire danser les amateurs de musiques planantes jusqu'à 6h du matin. Sera bien évidement présent le boss du label Mondkopf, un artiste bipolaire porté par une vision des dancefloors techno comme exutoire et une sensibilité mélodique rare. Low Jack proposera sans doute un set moins extrême, mais pas moins intéressant pour autant, comme en témoigne son titre Hats & Cash, sorte de house industrielle qui devrait échauffer les esprits et les corps. Quant à l'ancien turntablist Qoso, il nous secouera très certainement avec sa techno radicale et samplée.

 

 

Par EC - NH - LG - YC

Publié :

LiveReviews|0
1 person listening