Primus

0 J'aime
Epingler
Primus
DR

Les oreilles averties savent que Primus fut l’un des groupes les plus originaux des années 1990, capable de mélanger metal, punk et funk par l’opération de la sainte basse de Les Claypool. Surdoué de l’instrument, Claypool en a fait la clé de voûte de sa musique, à la fois d’un point de vue technique et mélodique, tirant de sa basse des sons étranges et groovy plutôt uniques en leur genre. Ce côté bizarre et audacieux, Primus le doit à des influences intelligentes, notamment celle du génie Frank Zappa, qui a ouvert la voie aux musiciens désireux de ne pas se cantonner à la routine des trois accords pop-rock pour faire une chanson. Même si la prise de risques ne s’est pas toujours avérée payante, les albums du groupe contiennent tous de grands moments, que l’auditeur ne trouvera nulle part ailleurs. Après l’excellent 'Antipop' sorti en 1999, Claypool mettra un terme à l’aventure, avant de peu à peu lui redonner vie. Fin 2011, Primus ira jusqu’à sortir un nouveau disque, 'Green Naugahyde', qui n’a rien à envier à ses prédécesseurs, au contraire. En live, ces morceaux inédits risquent de prendre une sacrée ampleur. D’ailleurs, le bassiste et ses acolytes ont toujours su conquérir les foules avec une réussite jamais démentie et ce n’est pas une surprise si c’est le Zénith qui les accueille à Paris le 27 mars prochain.

Par EC